Nouvelles

  • Valérie Grenier 29e en descente à Altenmarkt-Zauchensee

    Montréal, 15 janvier 2017 (Sportcom) – Après plusieurs jours de mauvais temps, le soleil est finalement sorti pour permettre aux skieuses alpines de s’élancer du haut des pentes à la Coupe du monde d’Altenmarkt-Zauchensee, en Autriche. La fierté de Mont-Tremblant, Valérie Grenier, a conclu en 29e place de la descente qui a eu lieu dimanche.

    La course a été remportée par l’Autrichienne Christine Scheyer (1 min 21,15 s). La Liechtensteinoise Tina Weirather (+0,39 seconde) et l’Américaine Jacqueline Wiles (+0,54 seconde) ont respectivement fini deuxième et troisième.

    Grenier, 20 ans, a stoppé le chrono à 1 min 23,51 s, un retard de 2,36 secondes sur la gagnante.

    « J’imagine qu’on peut dire que j’ai atteint mon objectif parce qu’un top-30, c’est ce que je me suis fixé cette saison, mais je suis un peu déçue parce que je crois que j’aurais pu faire mieux, a commenté la skieuse. J’ai terminé 14e à la descente d’entraînement le matin, mais les conditions étaient différentes avec le soleil qui sortait, alors ce n’est pas vraiment comparable. »

    La jeune femme a ajouté qu’à l’entraînement, elle se sentait très relaxe et bien sur ses skis, ce qu’elle ne semble pas avoir été en mesure de reproduire pour la compétition. « Je ne sais pas si je voulais trop, mais j’ai essayé de faire quelque chose de différent pour aller plus vite, mais ça n’a pas vraiment fonctionné. »

    De son côté, l’Ontarienne Candace Crawford a terminé 51e.

    Les mauvaises conditions météorologiques sont venues jouer les trouble-fêtes cette semaine, ce qui a un peu chamboulé le calendrier des épreuves de la Coupe du monde. Un combiné devait avoir lieu ce dimanche.

    « Ça fait trois jours que les courses sont annulées. C’était décevant et frustrant de se lever chaque matin et de se présenter à l’inspection pour se faire dire que ça n’aurait pas lieu, mais c’est comme ça. Ce matin, c’était beau et la neige s’est arrêtée. Les organisateurs ont travaillé toute la nuit pour que nous ayons une belle piste. Elle n’était pas glacée, ce qui faisait que c’était un peu lent parce que la neige était relativement molle », a conclu la Canadienne.

    Valérie Grenier prendra quatre jours de repos à Merano, en Italie, avant de se diriger à la Coupe du monde de Kronplatz pour le slalom géant.

    Source: SportCom

Imprimer Courriel