Nouvelles

  • Sélection canadienne pour les Championnats du monde de ski alpin FIS avec cinq Québécois.

    Calgary, AB (30 janvier 2017) – La semaine prochaine, les meilleurs skieurs alpins du monde entier seront de passage à St-Moritz (SUI) pour le spectacle le plus imposant de la saison, les Championnats du monde de ski alpin FIS. 11 épreuves seront au tableau et les sauts téméraires, les vitesses étourdissantes, les virages serrés et l’excitation seront au rendez-vous.

    La 44ème édition des Championnats du monde de ski alpin FIS auront lieu du 6 au 19 février 2017 et son programme comprend des épreuves masculines et féminines de descente, de super G, de slalom géant, de slalom, de super combiné et d’épreuve en équipe.

    Erik Guay amorcera les Mondiaux avec un podium en poche cette année pour sa performance en super G à Val Gardena. L’an dernier, les finales de la Coupe du monde s’étaient déroulées à St-Moritz où Guay avait fait contact avec la troisième marche du podium en descente. Ses attentes sont donc élevées aux Championnats du monde de cette année.

    Pour le skieur de Vancouver Manuel Osborne-Paradis, son top dix en descente (sixième position à Garmish) et un top 20 en super G (14ème à Kitzbühel) ont dressé la table avec des rangs de départs concurrentiels aux Championnats du monde.

    « J’ai l’impression que l’objectif premier de la saison était le top 30 en super G et j’y suis parvenu tandis que le top 20 était ciblé en descente pour avoir un dossard de départ compétitif face aux meilleurs gars du circuit, » de souligner Osborne-Paradis. « J’en ai certainement besoin pour être compétitif aux Championnats du monde. Je suis à l’aise sur mes skis et je pense que les blocs se placent petit à petit cette saison. J’aborde les Mondiaux avec motivation et je me trouve à un niveau où il me sera possible de dépasser la simple participation en me battant pour une médaille. »

    « Aux Championnats du monde 2015, le nom de Dustin Cook avait fait les manchettes alors qu’il repartait avec la médaille d’argent en super G pour le Canada. Sa meilleure place en super G cette saison est une sixième position et il affiche un ski convaincant parmi les temps les plus rapides. Cook cherchera à répéter ses exploits de 2015 et même surpasser cette performance.

    Erik Read, gagnant du titre général de la Coupe Nor-Am en 2016, s’avère une puissance sur le circuit technique de la Coupe du monde et a démontré qu’il était le roi de la seconde manche des records personnels et ce, toute la saison. Read amorce les Championnats du monde après avoir mérité ses meilleurs classements en slalom géant et en slalom, respectivement une huitième et une septième positions.

    Du côté féminin, Marie-Michèle Gagnon se prépare pour les Championnats du monde avec trois tops dix à son actif cette saison, deux en slalom géant et un en slalom. L’an dernier, Gagnon avait remporté le combiné alpin de Soldeu (AND), faisant ainsi la preuve de sa valeur d’adversaire polyvalente.


    « Je suis enthousiaste pour les Mondiaux, » de dire Gagnon. « J’aime vraiment cette montagne et les conditions de la neige à St-Moritz. J’ai obtenu mes meilleurs résultats de super G et de slalom géant à cet endroit ce qui hausse d’un cran ma confiance avec les compétitions. Après avoir vu Travis (Ganong) gagner Garmish, j’ai eu un regain d’énergie pour ma propre bataille ce qui a éveillé en moi une flamme pour les Championnats. »

    La vétéran Erin Mielzynski a aussi récolté un top dix en slalom cette année et sera en quête d’un autre classement de ce niveau à St-Moritz. Valérie Grenier, la jeune étoile de la vitesse du Québec, a mérité un top 30 en descente, en super G, en slalom géant et en slalom cette saison pour ainsi se voir octroyer une place aux listes de départs des Championnats mondiaux.

    « Nos athlètes ont affiché une belle courbe de progression en janvier durant les derniers jours précédents l’événement de St-Moritz, » d’expliquer Martin Rufener, Directeur alpin, Canada Alpin. « L’événement des Championnats du monde est un jalon important sur le chemin des Jeux de PyeongChang 2018 qui ne sont plus qu’à 12 mois. Certains de nos athlètes cibles partiront à conquête des médailles aux Championnats du monde tandis que les autres profiteront du moment pour vivre l’expérience d’un événement d’envergure. »

    Canada Alpin suivra de près l’événement et partagera les moments, les histoires et les résultats des Championnats du monde afin que nos fans puissent être plongés dans l’action. N’oubliez pas de nous suivre sur les réseaux sociaux pour les résultats et les infos les plus actuelles.

    Sélection de l’Équipe des 44ème Championnats du monde de ski alpin FIS:

    Phil Brown

    Dustin Cook

    Erik Guay

    Manuel Osborne-Paradis

    Trevor Philp

    Erik Read

    Candace Crawford

    Marie-Michèle Gagnon

    Valérie Grenier

    Erin Mielzynski

    Ali Nullmeyer

    Mikaela Tommy

    À PROPOS DE CANADA ALPIN

    Alpine Canada Alpin est l'organisme national gérant le ski alpin, le ski para-alpin et le ski cross de compétition au Canada. Grâce à l'appui de précieux partenaires corporatifs ainsi que du Gouvernement du Canada, du programme À nous le podium et du Comité olympique canadien, Canada Alpin forme des médaillés olympiques, paralympiques, de championnats mondiaux et de Coupe du monde afin de stimuler visibilité, inspiration et croissance au sein de la communauté de ski.

Imprimer Courriel