Nouvelles

  • La vente de billets au ralenti pour les Jeux olympiques de Pyeongchang

    La vente des billets en Corée du Sud pour les Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang en février 2018 se révèle bien en deçà de l'attente des organisateurs. Selon les premières estimations, à peine un peu plus d'un quart du contingent de la première phase a trouvé preneur.

    La porte-parole du Comité d'organisation des Jeux de Pyeongchang (POCOG), Lee Ji-hye, a affirmé à l'AFP que l'objectif initial était de 600 000 billets, mais que seulement 162 000 avaient été attribués lors de la distribution de lundi, essentiellement pour des disciplines dans lesquelles la Corée du Sud excelle comme le patinage de vitesse longue piste et courte piste, de même que le patinage artistique.

    La première phase de vente de billets en Corée du Sud, sur la base d'un tirage au sort, s'est ouverte le 9 février, soit un an avant l'ouverture des Jeux, et est terminée depuis fin avril.

    La préparation des infrastructures pour les Jeux de Pyeongchang est bien engagée, mais l'événement se déroule dans un pays à faible tradition pour les sports d'hiver très loin des principaux marchés européen et nord-américain.

    Les billets pour les cérémonies d'ouverture et de clôture font l'objet d'une forte demande, mais celle pour les sports moins populaires tels le ski de fond et le biathlon a atteint moins de 10 % du contingent de places proposées.

    Au total, 1,18 million d'entrées seront disponibles, dont 30 % réservées aux étrangers et aux commanditaires. Un sondage réalisé à la demande du ministère sud-coréen des Sports en avril a montré que seulement 35,6 % des personnes interrogées étaient « intéressées » par ces Jeux.

    La deuxième phase de vente de billets reprendra en septembre quand les installations seront terminées et toutes les places disponibles.

    Pour les Sud-Coréens, il faudra débourser par exemple pour les meilleures places 1300 $ US pour la cérémonie d'ouverture et 800 $ pour la finale masculine de hockey, qui à moins d'un avis contraire se jouera en l'absence des professionnels de la LNH.

    Agence France-Presse

Imprimer Courriel