Nouvelles

  • Marie-Michèle Gagnon parmi les 25 premières en ouverture de saison

    La fierté de Lac-Etchemin, Marie-Michèle Gagnon, a signé le meilleur résultat du pays, samedi, à la première étape du circuit de la Coupe du monde de ski alpin. Elle a conclu en 24e place du slalom géant présenté à Sölden, en Autriche.

    « Sölden n’est vraiment pas ma course préférée. C’est la plus difficile parce que ça ne correspond pas à mon style. Je suis une skieuse agressive. Je pousse vraiment fort au départ et j’utilise ma force physique pour produire de la vitesse tandis qu’ici, il faut vraiment avoir une bonne touch. Chaque fois, je tente ma chance et je me dis que, cette année, ça sera mieux ! J’aurais pu mieux faire, mais je ne m’attendais pas à un podium. »

    La Québécoise a pris le 15e rang provisoire de la première manche après avoir franchi la ligne d’arrivée en 57,18 s. De retour en piste, l’athlète de 28 ans a enregistré un chrono de 1 min 0,89 s, ce qui lui a donné un temps final de 1 min 58,07 s, bon pour le top-25 de la compétition.

    Marie-Michèle Gagnon a accusé un retard de 2,87 secondes sur la gagnante du jour, l’Allemande Viktoria Rebensburg (1 min 55,20 s). La Française Tessa Worley (+0,14 seconde) a mis la main sur l’argent et la meneuse de la première manche, l’Italienne Manuela Moelgg (+0,53 seconde), sur le bronze.

    « Ça ne me décourage pas du tout parce que c’est la seule course qui a un parcours comme ça sur le circuit et c’est la première de l’année. Dans ma tête, elle ne faisait pas partie de la saison », a ajouté Gagnon, qui participera au slalom de la Coupe du monde de Levi, en Finlande, avant de se diriger à la Coupe du monde de Killington, aux États-Unis, pour un autre slalom géant et slalom.

    Également en action, Valérie Grenier (Mont-Tremblant) et Mikaela Tommy (Gatineau) n’ont pas fini la première descente.

    « Le départ était sept portes plus bas à cause du vent. Ça allait super bien dans la partie à-pic avant que je sorte du parcours. En arrivant, ça allait vraiment vite et les portes étaient placées à des endroits difficiles. J’en ai manqué une. Sur le coup, j’étais très fâchée. J’étais 12e avant de sortir de piste. C’est dommage, j’aurais pu avoir un beau résultat, mais j’apprends de cette course », a fait savoir Grenier, qui a comme objectif le top-20 en slalom géant cette saison.

    Enjeux olympiques

    « Les qualifications olympiques ne me trottent pas dans la tête actuellement. Dans notre équipe, nous n’avons pas dix personnes à battre pour obtenir une des quatre places. J’ai quand même plusieurs chances avant janvier. J’ai déjà fait la moitié des qualifications de la saison passée. Le processus passe avant les résultats ! » a fait savoir Marie-Michèle Gagnon.

    Le slalom géant fait partie des six épreuves qui seront présentées aux Jeux olympiques de Pyeongchang 2018. Les skieurs féminins et masculins, qui auront leur billet pour la Corée du Sud, s’élanceront aussi à la descente, au super-G, au slalom, au combiné alpin et à l’épreuve par équipe mixte.

    Le Canada pourra envoyer un maximum de 22 athlètes en Asie, soit un maximum 14 femmes et 14 hommes. Quatre représentants du pays par épreuve seront admissibles.

    Avec la saison 2017-2018 qui commence, le sort des skieurs n’est pas encore scellé. Tous les résultats des Coupes du monde sont classés selon les systèmes de points de la Fédération internationale de ski (FIS). Les sélections olympiques se font en fonction de ces systèmes.

    En ce qui concerne l’épreuve par équipe, seuls les athlètes déjà qualifiés pour les épreuves individuelles seront admissibles. Aux Jeux olympiques, les 16 meilleures équipes au classement des nations de la Coupe du monde de la FIS, en date du 22 janvier prochain, participeront à l’événement.

    Il faudra donc attendre à l’hiver 2018 avant de connaître les noms des skieurs qui formeront l’équipe canadienne. La sélection nationale est basée sur les résultats cumulatifs des Coupes du monde de la saison 2016-2017 et 2017-2018 selon un système de pointage de Canada Alpin.

    Source: Sportcom
    Photo Crédit: Agence Zoom

Imprimer Courriel