Nouvelles

  • Les pronostics en ski alpin. Avec Erik Guay & Julien Cousineau

    Jeux olympiques de Pyeongchang 2018

    Après l’annulation de la descente masculine ce dimanche matin, les épreuves olympiques en ski alpin vont finalement commencer ce mardi avec le combiné alpin chez les hommes.

    Mais qui sont les grands favoris de ces 23e Jeux olympiques d’hiver en Corée du Sud ? Côté masculin, nous avons fait le tour de cette question avec deux skieurs québécois de renom : Erik Guay et Julien Cousineau.

    La Descente et le Super-G

    La descente de Jeongseon ne déchaînera pas les passions des téléspectateurs en raison de l’absence chronique de passages spectaculaires. Il n’y a que quatre sauts, donc les lignes seront primordiales.

    Erik Guay, qui lui-même a participé à la Coupe du monde de Jeongseon en 2016, considère encore un autre point comme primordial pour cette course, qui se déroule sans doute dans un des endroits les plus exotiques pour des skieurs alpins. À savoir le froid glacial et les conditions de neige à Jeongseon.

    En ce qui concerne les favoris, les avis sont unanimes. Beat Feuz, Kjetil Jansrud, Aksel Lund Svindal, Matthias Mayer et Christof Innerhofer. À moins d’un incroyable changement climatique durant la course, le futur champion olympique est à chercher parmi ce quintette.

    Slalom & Slalom géant

    À Pyeongchang, Marcel Hirscher, 27 ans, doit réparer une anomalie : dominateur depuis six ans dans les disciplines techniques, il n’a jamais décroché l’or olympique. L’Autrichien sera sans doute le grand favori en slalom ainsi qu’en géant. Celui qui pourrait venir défier l’Autrichien serait probablement Henrik Kristoffersen. Le Norvégien avait terminé les J.O. de Sotchi sur une 3e place, juste derrière le vice-champion olympique Marcel Hirscher, et cela avec tout juste 19 ans.

    Julien Cousineau, spécialiste des épreuves techniques, et 8e aux J.O. de Vancouver en 2010, voit aussi la possibilité qu’un outsider prenne les devants, notamment le Suisse Ramon Zenhaeusern qui vient de gagner une épreuve de duels à Stockholm.

    Et nos Canadiens ?

    Avec le désistement d’Erik Guay, pour cause de blessure, Dustin Cook et Manuel Osborne-Paradis deviennent sans doute les skieurs canadiens à surveiller. Aux championnats du monde 2017, ce dernier avait partagé le podium du super-G avec Guay, champion de la discipline, en remportant la médaille de bronze.

    Source: Ski Québec alpin
    Photos Crédits: Christian Hartmann

Imprimer Courriel