Nouvelles

  • Alexis Guimond cumule une médaille de bronze et une 4e place en descente

    La saison 2017-2018 de la Coupe du monde de descente en ski para-alpin s’est déroulée entièrement samedi. Alexis Guimond (Mont-Tremblant, LW9-1) a réussi une médaille de bronze lors de la première épreuve alors qu’il a terminé quatrième rang lors de la deuxième course du jour, aux Finales de la Coupe du monde de ski para-alpin à Kimberley, en Colombie-Britannique.

    Les mauvaises conditions météorologiques ayant eu raison de toutes les précédentes descentes prévues au calendrier, la saison s’est jouée en deux courses skiées dans la même journée.

    Étrangement, Alexis Guimond, ancien membre de l'Équipe du Québec, est beaucoup plus heureux de sa deuxième course où il a terminé quatrième que de la première au terme de laquelle il avait récolté le bronze. « J’ai beaucoup mieux skié lors de la deuxième course. J’étais plus agressif! Mes adversaires ont aussi mieux fait, ce qui explique le résultat, » a décrit le Gatinois qui évolue dans la classe des athlètes en position debout.

    Ce dernier a réussi un temps de 1min 15,50 s lors de cette course, 1.45 secondes plus lentement que le vainqueur, l’Autrichien Markus Salcher. Theo Gmur, de Suisse, et le coéquipier de Guimond, Braydon Luscombe, de Victoria, en Colombie-Britannique, ont complété le podium.

    Plus tôt aujourd’hui, Alexis Guimond a gagné la médaille bronze de la première descente de l’année. « Je suis content de ma troisième place, mais je ne suis pas satisfait de ma performance. J’ai fait beaucoup d’erreurs et surtout, je n’ai pas été assez agressif, a commenté le skieur. Je connais bien la piste, j’aurais pu profiter de cet avantage.»

    Lors de cette descente, Salcher et Gmur ont aussi été les plus rapides, dans le même ordre.

    Dans la catégorie des non-voyants, l’Ontarien Mac Marcoux et son guide Jack Leitch ont été les médaillés d’or des deux descentes.

    Frédérique Turgeon blessée

    Chez les dames, Frédérique Turgeon (Mont-Tremblant, LW2) qui devait participer à la descente n’a finalement pas pris le départ aujourd’hui à la suite d’une entorse à la cheville subie lors de l’inspection de parcours ce matin. «Le médecin ainsi que la physiothérapeute de l’équipe ont décidé que je ne participerais pas aux courses pour ne pas risquer d’aggraver la blessure de ma seule cheville utile pour skier. Je respecte leur décision malgré le fait que j’étais super prête à attaquer. Mieux vaut prévenir que guérir», a exprimé l’ancienne athlète de l'Équipe du Québec.

    Les Finales de la Coupe du monde se concluront demain avec les épreuves de Super-G.

    Source: Sportcom
    Photo Crédit: Roger Witney

Imprimer Courriel