Nouvelles

  • Aksel Lund Svindal mène un doublé norvégien dans la descente masculine

    Jeux olympiques de Pyeongchang 2018

    Aksel Lund Svindal a remporté jeudi la descente, à Pyeongchang, pour devenir le premier vainqueur norvégien de l'épreuve reine alpine aux Jeux olympiques. Son compatriote Kjetil Jansrud, qui l'avait privé d'une médaille de bronze à Sotchi, a fini 2e.

    Quatre ans après avoir été relégué au pied du podium, Svindal a en quelque sorte pris sa revanche sur Jansrud en le privant du titre olympique.

    Le détenteur de deux couronnes en descente aux mondiaux a signé un chrono de 1min 40s 25/100, tout juste devant Jansrud (1:40,37). Le Suisse Beat Feuz (1:40,43), champion du monde de descente en 2017, a décroché le bronze.

    Les fortes rafales, qui ont occasionné le report de l'épreuve prévue initialement le 11 février, ont fait place à des conditions météorologiques idéales pour dévaler la pente du Centre alpin de Jeongseon.

    Svindal, également vainqueur du super-G aux Jeux de Vancouver, l'une de ses trois médailles à Whistler, peut désormais se targuer d'être le seul skieur dans l'histoire olympique à avoir enlevé les honneurs des deux compétitions de vitesse.

    Il sera l'un des grands favoris lorsque le super-G se mettra en branle, vendredi. Idem pour Jansrud.

    Le Canadien Manuel Osborne-Paradis (1:41,89), auteur du 14e temps, a enregistré la meilleure performance canadienne.

    «Quand je suis arrivé au bas de la pente, je croyais que mon temps était meilleur», a-t-il avoué.

    Il croit cependant savoir ce qui a nui à son chrono.

    «J'ai suivi mon plan, a-t-il raconté. Tu commets quelques petites erreurs, mais c'est comme ça. J'étais un peu bas à un certain endroit sur la piste et j'ai réussi à effectuer un bon virage malgré tout. Je n'ai simplement pas été capable d'augmenter ma vitesse.»

    Source: Radio Canada Sports
    Photo Crédit: Roberto Schmidt

Imprimer Courriel