Nouvelles

  • Matthias Mayer ramène l'Autriche au sommet du super-G. Dustin Cook, 9e.

    Jeux olympiques de Pyeongchang 2018

    Pour la première fois depuis les Jeux de 2002, le champion olympique du super-G n’est pas Norvégien. Une épreuve fertile en rebondissements s’est conclue par la victoire de l’Autrichien Matthias Mayer, vendredi, au Centre alpin de Jeongseon.

    Le Norvégien Kjetil Jansrud semblait en voie de défendre son titre conquis en 2014 lorsque Mayer a dévalé la piste en 1min 24s 44/100. Il a ainsi battu le temps de Jansrud de 18 centièmes. Le Suisse Beat Feuz a pris le 2e rang en 1:24,57, ce qui a relégué le précédent champion à la 3e marche du podium.

    La séquence de quatre victoires norvégiennes au super-G olympique est donc terminée. C’est justement un autre Autrichien, le grand Hermann Maier, qui s’était imposé en 1998 à Nagano.

    Dustin Cook, 9e, est le meilleur Canadien

    Dustin Cook (Lac-Sainte-Marie), provisoirement 2e, a réalisé la meilleure performance canadienne avec une 9e place et un chrono de 1:25,23.

    «C’est difficile de partir aussi tôt, mais je suis fier de la façon dont j’ai skié, a souligné Cook. J’ai fait quelques erreurs que j’aurais probablement dû éviter, mais je suis fier.»

    Manuel Osborne-Paradis (1:26,39), 3e aux derniers Championnats du monde, a finalement fini 22e.

    Source: Radio Canada Sports
    Photo Crédit: Getty

Imprimer Courriel