Nouvelles

  • Protéger la santé des athlètes en parlant du déficit énergétique

    Il est bien important de protéger la santé des athlètes. Un athlète en bonne santé est beaucoup plus en mesure de suivre un programme d’entraînement intensif et de récupérer de manière efficace entre les séances d’entraînement. De plus, cet athlète en bonne santé réagit plus efficacement à l’entraînement.

    La déficience énergétique sera un des sujets abordés le 2 et 3 juin prochain lors du Congrès annuel de Ski Québec alpin. Le nutritionniste ontarien Erik Sesbreno tiendra une conférence sur ce qui est le RED’S.

    En raison de son impact général sur la santé et la performance des athlètes, il est important que toute l’équipe de soutien d’un athlète soit consciente du syndrome de déficit relatif énergétique dans le sport (RED’S) et de ses facteurs de risque. De plus, il est essentiel que cette équipe de travail développe des modèles de gestion pour être en mesure d’éduquer les athlètes, les parents et les entraîneurs sur les risques et les impacts du RED’S et développe des programmes d’équipe de soutien intégrée pour prévenir, dépister, surveiller et gérer les RED’S.

    La déficience énergétique relative dans les sports (RED’S) a remplacé le terme « triade des athlètes féminines », car les risques, les causes et les impacts d’une mauvaise disponibilité énergétique s’appliquent autant aux hommes qu’aux femmes.

    RED’S est décrit comme un syndrome qui altère le fonctionnement physiologique comme : le métabolisme, la fonction menstruelle, la santé osseuse, l’immunité, la synthèse des protéines et la santé cardiovasculaire causée par une mauvaise disponibilité énergétique.

    Erik Sesbreno est un diététiste sportif en sports de haut niveau. Il partage son temps entre l’Institut canadien de sport de l’Ontario et l’INS Québec. De plus, il travaille au Centre de santé et de performance de l’Université de Guelph avec des athlètes et des entraîneurs ciblés.

    E. Sesbreno est un technologue certifié en ostéodensitométrie et un spécialiste de l’anthropométrie ayant achevé la formation de niveau 3 accréditée par l’ISAK (The International Society for the Advancement of Kinanthropometry). Il a développé des compétences dans l’utilisation du DXA et de l’anthropométrie pour évaluer et surveiller les changements de la composition corporelle des athlètes de haut niveau. Il a donné des cours d’attestation ISAK à divers endroits partout en Amérique du Nord, comme à l’Institut canadien du sport Pacifique, l’Institut canadien du sport Ontario, l’Université d’Ottawa, l’Institut national du sport du Québec, le Centre canadien du sport du Manitoba, l’Université d’Oregon et le Centre canadien du sport Atlantique.

    Autres conférenciers qui ont déjà été présentés:

    Les inscriptions et l'achat des billets seront disponibles d'ici la fin du mois.

    Source: Ski Québec alpin (INS Québec)
    Photo Crédit: INS Québec

Imprimer Courriel