Nouvelles

  • A. Marchessault et J. Bonneville, boursières de la Fondation de l'athlète d'excellence

    En collaboration avec la Fondation de l’athlète d’excellence, Hydro-Québec encourage l’excellence chez les jeunes

    La Fondation de l’athlète d’excellence (FAEQ) a remis des bourses à 29 étudiants-athlètes lors de la 21e édition du Programme de bourses Hydro-Québec présentée au Lion d’Or.

    Trois types de bourses ont été octroyées : 19 bourses d’excellence académique soulignant des résultats scolaires dignes de mention, 9 bourses de soutien à la réussite académique et sportive encourageant la conciliation du sport et des études ainsi que 1 bourse de persévérance valorisant une attitude exemplaire lors de circonstances difficiles.

    « C’est avec un grand bonheur que nous collaborons depuis 21 ans maintenant avec Hydro-Québec, un partenaire loyal et intimement impliqué auprès de la relève sportive québécoise, a tenu à rappeler M. Claude Chagnon, président de la FAEQ. Témoignant de sa grande pertinence, plusieurs éventuels olympiens et paralympiens ont été soutenus par le Programme de bourses d’Hydro-Québec, qui aide des étudiants-athlètes identifiés relève ou élite et âgés entre 11 et 22 ans. L’objectif est donc de faire une différence dès l’émergence de leur talent, probablement le moment où ils en ont le plus besoin. »

    Le ski alpin était aux honneurs grâce à deux athlètes des Laurentides, à savoir Alice Marchessault (Sommet Olympia) et Jade Bonneville (Sommet Saint Sauveur). Toutes les deux ont reçu une bourse d'excellence académique à la hauteur de 2000$.

    C’est ainsi qu’Hydro-Québec a accompagné financièrement à un certain moment dans leur carrière les médaillés olympiques Joannie Rochette en patinage artistique, Jennifer Abel, Meaghan Benfeito et Roseline Filion en plongeon, Christine Girard en haltérophilie, Antoine Valois-Fortier en judo, François-Louis Tremblay en patinage de vitesse sur courte piste et Karine Sergerie en taekwondo; les champions du monde Erik Guay en ski alpin et Laurence Vincent-Lapointe en canoë-kayak de vitesse de même que les paralympiens Alexandre Dupont en para-athlétisme, Philippe Ouellet en paranatation et Maude Jacques en basketball en fauteuil roulant.

    Critères d’admissibilité

    L’étudiant-athlète doit mettre de l’avant un projet d’après-carrière, souvent par la poursuite d’études secondaires, collégiales ou universitaires. En plus d’être identifié Relève ou Élite par sa fédération sportive, l’étudiant-athlète doit être admissible pour représenter le Canada aux Jeux olympiques, paralympiques ou aux Championnats du monde dans sa discipline sportive. Hydro-Québec accorde par ailleurs au moins une bourse à un étudiant-athlète de chacune des régions d’activité de l’entreprise.

    Source: Fondation de l’athlète d’excellence (adapté pour Ski Québec alpin)
    Photo Crédit: Hydro Québec & Ski Québec alpin

Imprimer Courriel