Nouvelles

  • "The French Connection" à Killington

    Pour une deuxième année le Québec avait une équipe de piste appuyant l’organisation de la Coupe du Monde « The Beast » à Killington au Vermont.

    Pour l’occasion l’équipe de piste #4, surnommé également « The French Connection » était composée de trois anciens, soit Julien Landry du Relais, Étienne Turcotte de Val d’Irène et le chef d’équipe Claude Marquis du Mont-Sainte-Anne. De plus trois nouveaux membres s’étaient pour l’occasion joints à l’équipe, à savoir Patrick Campbell et Bennoit Beaudoin du Mont-Sainte-Marie, ainsi que Frédérique Jean, une ancienne de Val-Neigette.

    Lors de la dernière édition, une mission de quatre jours, le thème était « Hurry up and Wait », l’équipe n’avait pas tant de responsabilités étant donné qu’il fallait d’abord se familiariser avec les lieux et la compétition. Cette année c’était une toute nouvelle situation, car « The French Connection » avait déjà une solide réputation et on leur demandait d’y être pour une période de cinq jours.

    Immédiatement, lors de la première journée, l’équipe eut presque autant de travail qu’elle n’en avait eu lors de la mission entière de leur première participation en 2017. Et les journées qui suivirent ne furent pas différentes. L’équipe a dû installer des « B-nets », monter, déplacer et ancrer des « Air Bag » et des aires de départ incluant toutes sortes de structures liées au décor de la Coupe du Monde. En plus l’équipe aidait au traçage d’un slalom ainsi que de superviser et maintenir en bonne condition la 4e des six sections de la piste, pour finalement aider au démantèlement du tout dimanche après-midi.

    Le début des journées de travail débutait entre 4 h et 5 h pour se terminer souvent vers 17 h. À ce moment-là l’équipe allait faire une épicerie afin de cuisiner tous ensemble. Encore une fois, cette équipe s’est démarquée par le fait qu’elle aimait tout faire dans la joie et avec le sourire. Non seulement, elle avait une réputation de travailleurs acharnés, mais aussi celle de l’équipe la plus soudée et joyeuse qui faisait l’envie de plusieurs.

    Malgré la fatigue, le groupe a pris le temps d’assister au tirage au sort public et au feu d’artifice le vendredi soir et a pris le temps d’aller rencontrer les équipes au Grand Hôtel et démontrer leur support aux membres de l’équipe canadienne.

    Et il ne faudrait pas oublier les rencontres avec d’autres partisans en provenance de divers clubs de ski du Québec et les encouragements infernaux de la foule, estimée entre autres à 18 500 le samedi, lors des performances des athlètes présents.

    Le comité organisateur de cette édition de la Coupe du Monde n’a cessé de couvrir d’éloges l’équipe « The French Connection » pour son travail et son engagement dans le succès de cet événement. Notre groupe de bénévoles qui ont personnellement financé cette mission afin de représenter le Québec comme bon voisin peut être fier de leur semaine au Vermont.

    On nous dit que la prochaine édition du « Beast » aura lieu une semaine plus tard l’an prochain et que le comité organisateur a déjà demandé à « The French Connection » de revenir et de les appuyer dans cette aventure. À suivre.

    Source: Claude Marquis
    Photo Crédit: Claude Marquis

Imprimer Courriel