Nouvelles

  • Frédérique Turgeon est sacrée vice-championne du monde en slalom

    « Je suis tellement fière. Aucun mot ne peut décrire le sentiment que ce titre-là me procure. Je n’en reviens pas! C’est trop beau pour être vrai. » Ce titre, c’est celui de vice-championne du monde de ski para-alpin en slalom debout que la Québécoise Frédérique Turgeon a obtenu jeudi matin, à Kranjska Gora, en Slovénie.

    Cette médaille d’argent remportée à son épreuve de prédilection permet à l’athlète de Candiac de souffler un peu. C’est entre autres parce qu’elle avait été couronnée d’or à deux occasions à cette même épreuve la semaine dernière en Coupe du monde que Turgeon ressentait autant de pression.

    « Ce matin, je ressentais énormément de pression. Je savais que j’étais capable d’atteindre le podium et beaucoup de gens me le rappelaient aussi. Cette course était la plus importante pour moi. Le slalom, c’était la discipline préférée de mon père et je voulais désespérément remporter un titre en son honneur. Évidemment, j’étais plus nerveuse, mais j’ai vraiment bien géré mes émotions », a-t-elle expliqué.

    Lors de la première inspection de parcours, Turgeon a momentanément eu beaucoup de doutes et a donc changé de stratégie. Elle a joué la première manche de prudence avec un temps de 1 min 8,89 s, qui l’a provisoirement placée quatrième. Elle a ensuite tout donné en deuxième manche et a réussi à monter sur la deuxième marche du podium grâce à son chrono de 1 min 4,95 s.

    « En deuxième manche, j’ai été super agressive, beaucoup plus en “mode attaque” que lors de la première manche. Je ne voulais vraiment pas terminer quatrième, donc j’ai tout donné. Même si ma deuxième manche n’était pas parfaite, j’avais beaucoup plus d’intensité et c’est vraiment la raison pour laquelle j’ai gagné ce titre. Je crois en fait que j’ai tout simplement mieux géré mon énergie que mes adversaires. »

    Seule la Française Marie Bochet (2 min 3,35 s) l’a devancée. L’Allemande Andrea Rothfuss (2 min 14,08 s) a quant à elle terminé troisième. Les Canadiennes Alana Ramsay (2 min 14,65 s) et Mel Pemble (2 min 30,97 s) ont respectivement pris les quatrième et huitième rangs.

    Même si la médaille qu’elle espérait tant a été gagnée, Turgeon veut poursuivre sur sa lancée pour ses épreuves restantes aux Championnats du monde, soit la descente, le super-combiné et le super-G.

    « Une médaille, c’est déjà mieux que ce que j’envisageais, mais maintenant, c’est certain que je vais tout donner pour décrocher.

    Source: Sportcom
    Photo Crédit: Para-alpin Ski Instagram, Luc Percival

Imprimer Courriel