Nouvelles

  • « Je vis un rêve », Frédérique Turgeon double médaillée de bronze

    « Au début de la saison, je ne m’imaginais même pas récolter des médailles aux Championnats du monde. Selon moi, ce n’était pas réaliste. Revenir avec trois podiums à mes premiers mondiaux, c’est vraiment au-delà de ce que je pensais pouvoir atteindre. Je vis un rêve. »

    Frédérique Turgeon a conclu les mondiaux de ski para-alpin en ajoutant deux médailles de bronze à sa collection, jeudi, elle qui avait déjà été sacrée vice-championne du monde du slalom dans les derniers jours. Dans la catégorie debout, elle est montée sur la troisième marche du podium au super-G et au super combiné à Sella Nevea, en Italie.

    Au super-G, qui comptait autant pour l’épreuve individuelle que pour une manche du super combiné, la jeune femme de Candiac a conclu avec un chrono de 1 min 11,60 s, à 4,14 secondes de la gagnante, la Française Marie Bochet. L’Allemande Andrea Rothfuss a terminé deuxième.

    « Je suis relativement contente de mes deux descentes d’aujourd’hui. Je ne pensais pas atteindre le podium en super-G, surtout à la suite des résultats d’hier (quatrième en descente). Donc, je suis surprise et très fière d’avoir récolté deux médailles », a dit la Québécoise.

    De retour en piste pour la seconde partie du super combiné, Turgeon a aussi terminé troisième du slalom avec un temps final de 2 min 2,72 s. Bochet et Rothfuss ont respectivement remporté une fois de plus l’or et l’argent.

    « Je n’ai pas vraiment attaqué la deuxième manche. Je sais que j’aurais pu gagner l’argent, mais le parcours était raboteux encore aujourd’hui et j’ai décidé de prendre la manche de slalom de façon plus sécuritaire et d’être moins agressive pour m’assurer une autre médaille de bronze », a ajouté l’athlète de 19 ans, qui a découvert qu’elle était beaucoup plus forte mentalement que ce qu’elle croyait.

    Des mondiaux difficiles pour Guimond

    Également en action, le Gatinois Alexis Guimond n’a pas terminé la descente du super-G debout. Il a chuté après avoir perdu l’équilibre en heurtant une bosse, ce qui l’a exclu de la suite du super combiné.

    Guimond, 19 ans, s’est dit généralement très déçu de ses performances aux mondiaux, lui qui a aussi pris le septième rang en descente et au slalom géant.

    « Je visais beaucoup mieux, soit l’or au super-G, à la descente et au slalom géant. J’ai fait de graves erreurs qui m’ont coûté beaucoup de temps à chaque événement. Je suis vraiment déçu que ça se soit terminé comme ça. »

    Néanmoins, le Québécois a tout de même réussi à tirer certains éléments positifs de son passage en Slovénie et en Italie. « J’ai vraiment aimé mon approche quand je suis arrivé ici. J’avais un bon plan, beaucoup d’intensité dans mon ski et de bonnes tactiques », a-t-il conclu, lui qui reviendra maintenant au Québec prendre du repos.

    Source: Sportcom
    Photo Crédit: Wolrd Para Skiing, Luc Percival

Imprimer Courriel