Nouvelles

  • Retour sur le stage d'été aux Deux Alpes, France

    Les athlétes féminines québécoises sont de retour après un stage sur neige d'été productif qui s'est tenu dans les Alpes francaises à la station de ski des Deux Alpes du 24 Juin au 12 Juillet derniers. Douze des quatorze athlètes féminines s'y sont rendues.
    Les Alpes sont connues pour avoir des stations et conditions d'enneigement favorables surtout quand les pistes se trouvent sur un glacier ! Les athlétes sont donc restées au frais pendant la canicule afin de profiter de ces descentes mais aussi d'un paysage montagneux à 3600m d'altitude. Nous nous sommes entretenus avec Francis Royal qui est l'entraîneur chef de l'équipe du Québec dames.

    D'après l'entraîneur, l’objectif de ce premier stage était de retrouver le bon esprit compétitif afin de progresser, d’instaurer ses nouvelles méthodes de travail ainsi que de développer la connexion entre les entraîneurs et les athlètes. Comme nous le dis Francis : « Nous avons mis l'emphase sur certains éléments du virage en géant et les filles ont fait un volume considérable de descente pour trouver leurs sensations. Nous avons également pris le temps d'identifier des éléments individuels à travailler pour chacune des filles. C'est important pour nous de mettre le doigt sur des détails qui pourraient permettre à chaque fille de progresser vers le prochain niveau.»

    D'un autre côté, Francis nous dit que l’idée de ces stages est aussi de mettre les filles en dehors de leur zone de confort et de s’adapter à l’inconnu. C'est-à-dire de trouver une force intérieure et mentale qui permet d’évoluer : « Nous croyons beaucoup aux concepts de résilience d'humilité et les athlètes ont démontré qu'elles étaient en mesure de se relever après des journées exigeantes et elles ont su mettre de côté leur égo pour tenter des éléments nouveaux et parfois inconfortables. »

    Un point important que Francis souhaite évoquer est l'importance de la relation entre athlètes internationaux et entre entraîneurs. Lors de ce camp des athlètes Czech, Hollandaises et Françaises se sont entrainées aux côtés des athlètes québécoises. « Cela procure une bonne entente générale lors des entraînements, des compétitions mais aussi une stimulation à progresser davantage. Cela nous a permis de créer des nouveaux contacts et des relations de qualité qui pourraient nous être utiles dans le futur. Les entraîneurs Français sont toujours très collaboratifs et aimables avec nous et nous continuons à consolider nos relations avec eux. »

    Nous tenons à remercier Francis Royal pour tous ces retours d’expériences que nous permettent de suivre le quotidien sportif des filles. Nous pensons à Sierra Smith et Olivia Carrier qui se remettent respectivement d’une blessure au genou.

Imprimer Courriel