Nouvelles

  • Un récit imersif sur le camp d'entraînement en Argentine

    Voilà bientôt deux semaines que nos athlètes sont rentrés de leur camp d’entraînement sur neige à El Bolson, en Patagonie argentine. Il est temps de faire un retour sur ce séjour!

    Mais un retour vu de l’intérieur…comme un témoignage, un récit de Francis Royal. En résumé ce séjour a été surprenant, enrichissant, rempli de surprises, bonifiant et productif ! Il est vrai que lors de ces moments, le meilleur des athlètes se révèle. Autant au point de vu individuel que collectif. Un goût d’entraide qui favorise l’évolution de chacun. Une vraie équipe 😊

    ‘Nous savions en arrivant à Santiago que le voyage ne serait pas de tout repos. Nous avions un autobus pour transporter les athlètes et un camion cargo pour transporter le matériel. Nous avons roulé tout près de 10 heures le premier jour puis plus de 15 heures le jour suivant. À un certain moment, Julien et moi pensions que nous étions perdus au milieu de la Patagonie. Le chauffeur s'était trompé d'itinéraire et nous nous sommes trouvés à rouler sur des routes de gravier pendant plusieurs heures à la limite du Chili et de l'Argentine. Les athlètes nous ont agréablement surpris avec leur attitude positive, ils étaient tous très motivés à l'idée d'arriver, de remettre les skis et de vivre une nouvelle aventure.

    Une fois sur le site, nous nous sommes aperçu que nous allions devoir modifier un peu notre plan de match. Clairement le potentiel pour l'entraînement des disciplines de vitesse était plus grand que nous l'avions anticipé. Les gestionnaires et les opérateurs de la station de ski nous ont fait découvrir un secteur de la montagne situé sur un glacier dans l'arrière-pays. Nous avons eu accès à 2 plateaux de Super-G où deux surfaceuses permettaient aux athlètes et aux entraîneurs d'atteindre le sommet. Les athlètes ont vraiment vécu une expérience unique et l'ambiance au sein du groupe était d'une grande qualité sur ce versant isolé de la station. Le volet entraînement de la vitesse a été principalement dirigé par les entraîneurs Jonathan Blanchard et Dillon Prophet.

    Nous avons décidé de mettre en place une planification qui permettait à chaque athlète de s'entraîner selon leurs besoins individuels. Un groupe mixte s'entraînait du côté vitesse pendant que Julien et moi étions sur un autre versant de la montagne avec un groupe orienté technique. Après 5-6 passages, le groupe vitesse venait se joindre au groupe technique pour compléter la séance. À certains moments, les entraîneurs faisaient du temps supplémentaire avec des athlètes pour leur permettre d'explorer un peu plus en profondeur certaines notions enseignées.

    En Super-Géant on pouvait viser entre 10 et 15 descentes sur des tracés de 30 virages. Le volume en slalom et en slalom géant environnait les 12 descentes dans des tracés d'une minute.

    Nous avons beaucoup apprécié le style de vie en Patagonie, évidemment tout est moins stressant, ce qui diffère de nos habitudes nord-américaine. EL Bolson est une ville dynamique qui base son économie sur le plein-air et la villégiature, les gens sont accueillants et collaboratifs. Les rencontres que nous y avons fait nous ont permis de faciliter notre séjour dans cette région.

    Notre décision d'aller à cet endroit s'est avéré être la bonne, ce n'est pas un stage simple à organiser ni un environnement idéal pour des stages courts ou pour trouver des conditions impeccables, cependant, dans le cas où nous voulions challenger nos athlètes et les sortir de leur zone de confort, l'endroit fut très approprié. Nous pensons également que les athlètes ont beaucoup aimé leur expérience et reviennent au Québec plus aguerris et prêts pour ce qui s'en vient. Pour les entraîneurs, la collaboration entre l'équipe féminine et masculine fut très positive. Nous avons beaucoup échangé sur différents sujets et planifié d'autres projets collectifs pour l'hiver qui s'en vient.’

    Merci Francis !

Imprimer Courriel