Nouvelles

  • Une nouvelle médaille pour Alexis Guimond !

    Nouvelle journée à Veysonnaz pour le ski para alpin ! Et quoi de mieux qu'une nouvelle médaille pour Alexis Guimond ? 3 jours, 3 médailles...

    Montréal, 11 janvier 2020 (Sportcom) – Après être monté sur le podium jeudi et vendredi à la Coupe du monde de ski para-alpin de Veysonnaz, en Suisse, Alexis Guimond a remporté la médaille d’argent en slalom géant, samedi.

    « Je me suis entraîné beaucoup en slalom géant cette année et j’ai vu les résultats dans cette course. J’avais un bon appui sur le ski. J’avais des bonnes transitions, a-t-il dit après la course. Il reste encore du travail à faire. Je veux juste continuer à m’entraîner fort pour réduire l’écart. »

    L’athlète de 20 ans originaire de Gatineau a su améliorer son rang au classement en deuxième manche après avoir enregistré le troisième meilleur chrono de la première descente. Au cumulatif, il a accusé un retard de 2,9 secondes sur le gagnant de la catégorie debout, le Français Arthur Bauchet.

    « J’avais plus de confiance, mon approche était différente, a-t-il expliqué en ajoutant que les conditions étaient idéales. J’étais plus dynamique, plus agressif sur le ski. J’avais encore un peu d’hésitation en raison de l’accident que j’ai eu au début de la semaine, mais je me sens beaucoup mieux. »

    Alexis Guimond a subi une chute mercredi dernier. Néanmoins, dès le lendemain, il montait sur le podium en super-G avec le bronze au cou. Vendredi, il a récidivé, méritant cette fois-ci l’argent à la fin de la troisième épreuve de super-G de la semaine.

    Plus tôt samedi, Frédérique Turgeon n’a pas rallié l’arrivée en première manche dans la catégorie debout chez les femmes. Une perte d’équilibre a été coûteuse en fin de parcours pour la skieuse de Candiac. La Canadienne Molly Jepsen est montée sur la plus haute marche du podium.

    Frédérique Turgeon reprendra l’action mercredi prochain dans le cadre de la Coupe du monde de Prato Nevoso, en Italie.

    D'autre part, dans la catégorie déficience visuelle chez les hommes, le Canadien Mac Marcoux a mérité l'or.

    Source : SportCom par Mathieu Dauphinais

    Source image : Luc Percival

Imprimer Courriel