Nouvelles

  • Laurence St-Germain obtient son troisième Top 10 à Flachau !

    Laurence St-Germain obtient une 10e place au slalom de Flachau, Autriche. Un très beau résultat ! Laurence sera présente à Sestrieres en Italie en cette fin de semaine pour la suite de la Coupe du monde.

    Montréal, 14 janvier 2020 (Sportcom) – Laurence St-Germain est remontée de quatre rangs au classement après la seconde manche du slalom pour finir en dixième place à la Coupe du monde de ski alpin de Flachau, mardi, en Autriche.

    Au-delà ce troisième Top-10 cette saison, la skieuse de Saint-Ferréol-les-Neiges était surtout heureuse d’avoir mis le doigt sur ce qu’il lui manquait pour se rapprocher des meilleures.

    « J’ai fait deux descentes solides ! C’était évident ce qui me manquait. Je l’ai senti et je suis contente de ça pour la suite. J’étais à la recherche de mon mode course et là, je l’ai trouvé. Aujourd’hui, les filles qui étaient vites étaient collées sur les piquets et leurs virages étaient propres. C’est ce que je devrai travailler », a analysé celle qui s’était classée cinquième au slalom en parallèle de Saint-Moritz, le mois dernier.

    La Slovaque Petra Vlhova a signé sa troisième victoire de la saison alors qu’elle a devancé la Suédoise Larsson Swenn de seulement 0,10 seconde et l’Américaine Mikaela Shiffrin de 0,43 seconde. St-Germain a accusé un retard de 2,82 secondes derrière Vlhova.

    Les Canadiennes Erin Mielzynski et Ali Nullmeyer ont respectivement fini 15e et 16e.

    Le grand cirque blanc féminin reprendra la route vers la station italienne de Sestrières qui accueillera la fin de semaine prochaine deux épreuves, dont une de slalom géant en parallèle. Une première.

    « Le rayon entre les virages sera un peu plus court que celui d’un slalom géant normal. Ce sera donc plus en ligne droite et avec un tempo super rapide. Ça va être intéressant, car il y aura beaucoup de filles de slalom et de slalom géant qui y seront. J’ai hâte et ce sera différent. Sortir de sa zone de confort et aller chercher des feelings différents sur des plus longs skis, c’est sûr que ça va m’aider pour mon slalom », a conclu la Québécoise.

    Source : SportCom par Mathieu Laberge

Imprimer Courriel