Nouvelles

  • Il y a 10 ans c'était les Jo de Vancouver !

    Dix ans après les Jeux Olympiques et paralympiques d’hiver de Vancouver 2010, la ville, ses habitants et la communauté sportive internationale continuent de bénéficier de l’événement, c’est ce que l’on appelle l’héritage. On entend par héritage olympique les bienfaits à long terme que les Jeux Olympiques procurent à la ville hôte, à ses habitants et au Mouvement olympique avant, pendant et bien après la manifestation olympique.

    Hier était cette journée remplie de souvenir qui fête les 10 ans des Jeux Olympiques et paralympiques d’hiver de Vancouver 2010. Marie-Michèle Gagnon a parlé de cela sur les réseaux sociaux.

    ‘‘Ce furent mes premiers Jeux olympiques et je garderai à jamais le plus beau souvenir. Je n'avais rien à comparer avec ces Jeux Olympiques à l'époque, mais maintenant je me rends compte à quel point c'était spécial de concourir au plus haut niveau sur le sol national.
    Ma famille était là, m’acclamant depuis les gradins et me faisant rire de toutes leurs histoires pendant les jeux.Les bénévoles étaient absolument incroyables !
    J'ai eu la chance de fairepartie del'équipe au bon moment avec un financement de classe mondiale en raison des coursesau Canada.Cela m'a permis de réaliser mon plus grand rêve de remporter une Coupe du monde. Surtout, j'ai partagé cette expérience unique avec une équipe aussi formidable: entraîneurs, coéquipiers, techniciens, physios, médecins, personnels
    !’’

    Aujourd’hui, les athlètes continuent de profiter de l’héritage des JO de 2010 et des infrastructures construites. La région est devenue un paradis pour la pratique des sports d’hiver et produit des athlètes qui figurent parmi les meilleurs.

    Les Jeux de Vancouver ont également fortement influencé d’autres athlètes faisant actuellement partie de Canada Alpin.

    Brittany Phelan, ski cross, qui fait alors du ski alpin, est ouvreuse de piste à l’épreuve de slalom des JO de 2010. Âgée de 18 ans, elle n’en croit pas ses yeux de voir la foule et d’entendre les gens l’encourager. « Je m’étais promis que la prochaine fois que je serai aux Jeux olympiques, ça serait à titre de concurrente. » Et c’est ce qu’elle fait en 2014. Puis aux Jeux olympiques de PyeongChang en 2018, elle remporte la médaille d’argent en ski cross.

    L’annonce des JO à Vancouver a été un élément déclencheur. Du jour au lendemain, de l’argent a été injecté dans le système sportif canadien, et Canada Alpin s’est mis à la recherche de la nouvelle génération d’athlètes qui pourraient remporter des médailles.

    Nous souhaitions également rappeler cet événement qui outre être important pour la ville hôte, il est également pour le pays dans son ensemble. C’est l’image d’un pays fière d’accueillir un événement d’un telle ampleur. Les athlètes qui étaient présents à ces jeux sont nostalgiques et admiratifs.

Imprimer Courriel