Nouvelles

  • L'initiative de bouger avec ses enfants, Erik Guay témoigne !

    Nous sommes dans l’obligation de nous adapter ! En raison du confinement imposé par les gouvernements pour contrer la propagation de la COVID-19, les enfants sont souvent moins actifs physiquement. Actif pour la vie, une initiative canadienne à but non lucratif, s'attaque au problème et suscite un bel engouement un peu partout dans le monde avec des activités en ligne.

    Actifpourlavie.com offre aux parents des ressources gratuites pour faire bouger leurs jeunes de 0 à 12 ans en cette période de distanciation sociale et d'isolement. Et depuis le début de la crise, l’affluence sur ce site connaît une forte hausse. Aujourd’hui, on a eu presque 20 000 visites, dit Dominick Gauthier, chef des opérations de B2dix, un organisme qui vient en aide aux athlètes de pointe et qui finance Actifpourlavie.com grâce à des donateurs privés. Et dans les trois dernières semaines, des gens d’à peu près tous les pays du monde sont venus sur le site.

    Le mois de mars a été le meilleur de notre histoire avec 260 000 clics, lance le directeur Richard Monette, initiateur de ce projet en 2012, qui rejoint des milliers d’utilisateurs sans réelle campagne de marketing. B2dix, on s’entend, c’est pour l’élite sportive, spécifie Dominick Gauthier. Avec ce projet-là, on veut simplement faire bouger les jeunes. Les tenir loin des écrans le plus possible.

    C’est dans cette optique qu’Actifpourlavie.com a vu le jour. Richard Monette est un préparateur mental qui œuvrait auprès de certains athlètes parrainés par B2dix, dont le skieur Erik Guay. Certains athlètes de B2dix deviennent des ambassadeurs à Actif pour la vie. Comme Erik qui a été invité à partager son expérience pour promouvoir l'activité physique des jeunes et l'implication des parents.

    C’est au côté de Benoît Huot et Dominick Gauthier qu’Eric Guay intervient ! Ils se retrouvent comme de nombreux parents confinés à la maison avec leurs enfants en tout temps. Ils donnent chacun des exemples très concrets pour faire bouger petits et grands en même temps.

    Erik Guay, papa de quatre filles, admet qu’il est difficile de faire décrocher les jeunes de leurs écrans. Pour lui, l’activité physique et le désir de bouger à l'extérieur est toutefois quelque chose qui s’apprend. « Il faut montrer aux enfants des choses de base, comme courir, sauter et lancer. [...] Si on ne leur dit pas comment bouger, ils vont aller jouer dehors et ils vont trouver ça plate! » explique l'athlète.

    Écoutez son entrevue sur Radio-Canada !

    Source : Ici Radio Canada

Imprimer Courriel