Nouvelles

  • Les associations de ski autrichienne et allemande sont prêtes à organiser des épreuves de la Coupe du monde 2020/21

    Les fédérations de ski autrichienne et allemande ont fait part de leur disposition à organiser les épreuves de la Coupe du monde FIS prévues pour la prochaine saison d'hiver 2020/21. Les deux équipes travaillent respectivement sur les différentes conditions qui peuvent s'appliquer aux événements sportifs l'hiver prochain en collaboration avec les autorités sanitaires responsables et les comités d'organisation respectifs.

    La Fédération autrichienne de ski (ÖSV) a tenu une conférence des présidents à Pörtschach, la pandémie COVID-19 dominant les débats et la volonté de "se concentrer pleinement sur le sport".

    Le président de l'ÖSV, Peter Schröcksnadel, a déclaré aux personnes présentes: "Le sport est notre bouée de sauvetage et celle des actifs, nous devons nous assurer que nous pouvons réaliser tous nos événements si possible, même si nous ne pouvons pas accueillir de spectateurs, car c'est seulement ainsi que nous pouvons créer les conditions nécessaires à l'actif. "

    L'une des mesures potentielles présentées comprenait l'adaptation du programme de l'ouverture de la saison de la Coupe du monde de ski alpin FIS à Sölden, la course féminine étant avancée au vendredi au lieu du samedi et les hommes le dimanche pour assurer des conditions de santé gérables aux athlètes, aux spectateurs et aux fans s'ils sont autorisés à y assister.

    L'Association allemande de ski (DSV) est également favorable à l'organisation de toutes les épreuves de Coupe du monde prévues, même s'il peut y avoir des limites possibles au nombre de spectateurs. Dans sa planification, l'association a pris en compte l'état de la pandémie, les éventuelles dates de voyage, les décisions politiques pour assouplir les restrictions actuelles, la création ou la révision des concepts d'hygiène et de sécurité, ainsi que l'impact sur les athlètes.

    Hubertus Schwarz, président du conseil d'administration de DSV: «Nous supposons que dans l'état actuel des choses, toutes les Coupes du monde prévues en Allemagne auront lieu, même si les compétitions doivent avoir lieu avec un nombre de spectateurs limité ou sans visiteurs. En ce moment, nous améliorons le concept d'hygiène, qui prend en compte les conditions sur le site d'une part et les exigences des disciplines respectives d'autre part, afin de tout faire sous notre responsabilité pour la sécurité des athlètes. comme les spectateurs. "

    Source : Article de la FIS

Imprimer Courriel