Nouvelles

  • Aucune étape de la Coupe du monde alpine se tiendra en Amérique du nord pour la saison 2020/21

    Les calendriers masculins et féminins de la Coupe du monde de ski alpin Audi FIS 2020-2021 adopteront une structure différente, cette année, en raison des impacts de la pandémie actuelle de la Covid-19.

    Après des discussions entre la FIS, les associations nationales de ski et les comités d'organisation locaux au Canada et aux États-Unis avec leurs parties prenantes, toutes les parties ont décidé, ensemble, que les circuits de la Coupe du monde de ski alpin ne se rendraient pas en Amérique du Nord à la fin novembre pour leurs deux semaines traditionnelles de compétitions.

    Pour les femmes, ce changement d'horaire a un impact sur les épreuves de slalom et slalom géant de Killington (USA) du 28 au 29 novembre, et la semaine de vitesse à Lake Louise (CAN) du 1er au 6 décembre.

    Pour les hommes, cela a un impact sur le week-end de vitesse à Lake Louise, du 25 au 29 novembre, ainsi que sur les événements de vitesse et de technologie à Vail / Beaver Creek (États-Unis), du 1er au 6 décembre. La Coupe du monde reviendra sur ces sites pour la saison 2021-22.

    L'objectif de la FIS est de mener à bien un programme complet de compétitions de Coupe du monde, en protégeant au mieux la santé et le bien-être de tous les participants. Le réalignement temporaire du calendrier de la Coupe du monde alpin FIS répond à cet objectif en se concentrant sur la sécurité des athlètes, en réduisant les déplacements et en fournissant aux concurrents un calendrier de compétition détaillé. Toutes les parties ont convenu conjointement de prendre cette décision tôt pour aider à développer les calendriers ajustés au cours du mois suivant avant les réunions du Comité technique de la FIS fin septembre.

    Les décisions pour tous les autres sports sanctionnés par la Coupe du monde FIS seront prises indépendamment et sur la base d'une évaluation de chaque ensemble de circonstances, y compris les risques et les exigences de déplacement liés à chaque événement et pays hôte, ainsi que le temps nécessaire entre les compétitions pour accueillir les différents protocoles.

    U.S. Ski & Snowboard, l'Association canadienne des sports de neige, Canada Alpin et les comités d'organisation locaux de la Fondation Killington, Lake Louise et Vail Valley aimeraient exprimer leur gratitude à tous pour leur dévouement, leur planification et leur collaboration au cours des derniers mois. Le souci du détail et la réflexion ont fourni une voie pour organiser les événements cette saison, mais tous ont convenu de prendre cette décision très difficile, mais nécessaire, afin de prioriser les meilleurs intérêts des athlètes, des équipes, des entraîneurs, des techniciens, des bénévoles, des médias, du personnel, des fans et de la tournée de la Coupe du monde de ski alpin FIS dans son ensemble. Le travail de préparation approfondi fournira une feuille de route pour faire avancer la planification d'autres événements potentiels en Amérique du Nord. Bien que les compétitions nord-américaines de ski alpin soient manquées cette saison, toutes les parties attendent avec impatience le retour de la Coupe du monde de ski alpin FIS aux États-Unis et au Canada pour la saison 2021-22.

    «Le désir et la motivation d’organiser ces courses comme prévu pour toutes les parties étaient forts», a déclaré Markus Waldner, directeur de course masculin de la FIS. «La configuration de l'entraînement et les courses aux USA et au Canada sont très appréciées par les équipes. Mais finalement, la logistique et la situation uniques des courses alpines de début de saison ont des restrictions de voyage actuelles et des règlements de quarantaine correspondants dans les deux sens, ce qui a conduit à cette décision conjointe. »

    «Les organisateurs et les associations nationales de ski nous ont fourni d’excellents plans de santé et de sécurité pour organiser les épreuves et étaient tout à fait prêts à accueillir les courses», a déclaré Peter Gerdol, directeur de la course féminine de la FIS. «Mais en fin de compte, la logistique impliquée dans le voyage depuis l'Europe et entre les deux pays, et les quarantaines impliquées, ont rendu trop imprévisible la possibilité de garantir que les athlètes puissent participer aux compétitions.»

    Les calendriers adaptés, qui seront approuvés à la fin de septembre, impliquent le report des compétitions alpines nord-américaines aux emplacements existants plus tard dans la saison.

    Celles-ci incluent dans un premier temps des événements en décembre, Val d’Isère (FRA) prenant un week-end supplémentaire pour les hommes. Les courses de slalom géant prévues seront reportées d'un week-end au 5 et 6 décembre, laissant place à une descente et un super G supplémentaires les 12 et 13 décembre pour remplacer l'un des week-ends nord-américains.

    Le circuit féminin ajoutera une descente à son traditionnel week-end à Saint-Moritz (SUI) les 5 et 6 décembre. La station suisse a entrepris une descente dans le cadre de son week-end de course pour compenser la course de Lake Louise. De plus, Courchevel (FRA) accueillera un week-end technique de deux courses en décembre.

    «Les courses nord-américaines sont toujours des deux semaines très spéciales pour l’ensemble de la tournée de la Coupe du monde FIS et nous sommes très déçus de ne pas avoir trouvé le moyen de les inscrire au calendrier de cette année», a déclaré la secrétaire générale de la FIS, Sarah Lewis. «Mais s'il y a un côté positif, c'est de voir comment toutes nos parties prenantes impliquées dans la Coupe du monde FIS travaillent ensemble. La volonté de plusieurs associations nationales de ski, organisateurs et stations de se mobiliser, de modifier leurs horaires et leurs plans, montre que nous sommes vraiment une famille de ski unie travaillant vers l'objectif commun de mener à bien une saison complète et réussie. L'engagement et l'engagement manifestés par les organisateurs nord-américains et les associations nationales au cours des derniers mois se poursuivent, les États-Unis et le Canada se concentrant déjà sur la préparation de leurs rôles clés avec les événements FIS Freestyle, Freeski et Snowboard qui auront lieu plus tard dans la saison.»

    Les calendriers révisés avec les dernières adaptations seront approuvés après les réunions techniques de la FIS du 30 septembre au 2 octobre pour ratification par le Conseil de la FIS le 3 octobre et seront publiés sur le site Web de la FIS à ce moment-là.

    Source : Communiqué officiel de la FIS

Imprimer Courriel