Nouvelles

  • Journée de test pour les athlètes de l’Équipe du Québec

    Cette semaine a débuté avec une journée test pour les athlètes de l’équipe du Québec. Tout juste revenus depuis deux semaines de leur stage d’entraînement sur neige en France, aux Deux Alpes, leur période de confinement de 14 jours était alors terminée.

    La journée de test est importante afin d’évaluer les capacités physiques de l’athlète. Une journée type pourrait se définir ainsi : Arrivée au gym – échauffement – tests – récupération – débriefing

    Trois différents tests sont proposés par notre préparateur physique, Frédérick Laberge : saut vertical, squat isométrique et trap bar dead lift avec l'encodeur linéaire Gymaware pour produire un profil force-vitesse.

    Ces tests sont toujours effectués au début et à la fin de chaque bloc d'entraînement. Lorsque les athlètes sont au gym, les évaluations sont faites à chaque mois. Cela permet d’observer l’évolution plus facilement.

    Ces journées de tests ont des enjeux, elles aident les athlètes à s'améliorer, à mesurer le travail effectué et ainsi l’adapté en fonction des résultats obtenus. Frédérick défini ces tests comme étant une réelle unité de mesure du développement de la performance.

    Après une journée intense comme celle-ci, il est important d’étudier les résultats. Découvrons comment chacun des tests est perçu par notre préparateur physique :

    · Saut vertical avec élan : Utiliser la hauteur qui est calculée par le temps d'envol sur l’appareil jump mat. C'est un indice de puissance avec le poids du corps.

    · Squat isométrique sur force plate : Utiliser la force générée dans le sol en amplitude profonde mesurée en Newton. Convertir en KG et effectuer le ratio ‘’poids corporel/force générée = ratio’’. Il est aussi intéressant de prendre l'asymétrie dans le moment de déploiement de force maximale au sol afin de s'assurer d'avoir des athlètes bien balancés.

    · Profil force vitesse TBDL : Utiliser la vitesse générée en m/s à l'aide d'un encodeur linéaire. Noter la dernière charge levée (le 1RM) afin de mesurer la force maximale en amplitude optimale de ski. Cela permet de créer des profils force-vitesse par la suite.

    L’entraineur en chef de l’équipe féminine, Francis Royal, témoignage : ‘’Frédérik et notre équipe d'entraîneurs avons pris l'habitude de nous questionner sur ce qui pouvait être réalisé au gym sur le plan individuel et qui pourrait aider les athlètes à progresser sur le plan technico-tactique. On tente d'individualiser l'intervention et de motiver les athlètes à travailler sur les détails qui peuvent faire la différence. Parfois on met beaucoup d'énergie sur l'exécution technique, mais on oublie souvent que les athlètes peuvent avoir des contraintes physiques qui peuvent les empêcher de réaliser adéquatement les mouvements, mais aussi de les répéter avec vigueur. Sur le plan tactique un athlète peut être conscient de la trajectoire la plus rapide, mais n'est pas pertinent s’il n'a pas la force et la puissance nécessaire pour la tenir quand ça compte. ​’’

    Afin de comprendre pourquoi ces moments sont importants pour l’athlète mais également pour l’entraîneur, continuons avec les mots de Francis : ‘’Les évaluations physiques sont essentielles pour nous. Il est important de savoir où les athlètes en sont au niveau de leurs progrès. Cela nous permet de connaître leurs forces, les points à améliorer au gym et permettre à Frédérik d'adapter sa prescription. Pour nous c'est aussi le moment de savoir si nous pouvons faire des parallèles avec nos observations sur la piste et les évaluations physiques. Par exemple, un athlète qui a de la difficulté à enchaîner les descentes et à suivre le rythme a-t-il l'endurance nécessaire ? Un athlète qui a de la difficulté à résister aux forces en Slalom géant a-t-il développé suffisamment sa force durant les derniers mois ou encore si un athlète est en mesure de créer à répétition des impulsions dynamiques en slalom a-t-il des chiffres intéressants au niveau de la force vitesse ? Nous pouvons pousser la réflexion et réfléchir à comment la condition physique de nos athlètes peut impacter positivement sur la performance.’’

    Félicitations à tous, nous vons hâte de vous voir sur les pistes, au Québec !

Imprimer Courriel