Nouvelles

  • Manuel Osborne-Paradis, ancien coéquipier d'Érik Guay, se retire du circuit de la Coupe du Monde

    Calgary, Alberta (le 13 octobre 2020) – Le vainqueur de trois épreuves de la Coupe du monde et vétéran de l’Équipe canadienne de ski alpin, Manuel Osborne-Paradis, annonce sa retraite de la compétition. Le skieur alpin, qui est monté onze fois sur le podium de la Coupe du monde et a remporté une médaille de bronze aux Championnats du monde de ski alpin de 2017, tire sa révérence en tant que membre des Canadian Cowboys.

    « J’ai encore la chair de poule lorsque je pense au chemin que j’ai parcouru depuis l’âge de 4 ans, où j’ai commencé à skier sur des skis Mickey Mouse, jusqu’à ce que je monte sur les podiums de la Coupe du monde et des Championnats du monde, a déclaré Osborne-Paradis. J’ai côtoyé mes idoles de jeunesse et j’ai skié sur les parcours périlleux dont j’avais entendu parler lors d’histoires racontées autour du feu de foyer dans le chalet du club. »

    Au cours de ses 16 saisons de carrière, le talentueux skieur canadien est monté sur la plus haute marche du podium à Kvitfjell, en Norvège, à Val Gardena, en Italie, et en sol canadien à Lake Louise. Lorsque Manny, comme il est surtout connu, a remporté le bronze au super-G des Championnats du monde de ski alpin de 2017 à Saint-Moritz, en Suisse, il l’a fait aux côtés de son coéquipier Erik Guay. Le duo est entré dans l’histoire, car c’était la première fois que deux skieurs canadiens montaient ensemble sur le podium lors de Championnats du monde de ski alpin. Quadruple olympien, Manny a obtenu son meilleur résultat aux Jeux olympiques d’hiver de 2006 à Turin, en Italie, où il a pris le 13e rang de la descente.

    Erik Guay lui a d’ailleurs écris quelques mots sur une publication Instagram :

    « Félicitations @manny_ski pour cette incroyable carrière. Ça a été un plaisir d’être ton
    coéquipier au cours des 16 dernières années. De bons moments et de bons souvenirs.»

    « Au nom de la communauté canadienne du ski de compétition, je tiens à féliciter Manny pour sa brillante carrière et je sais que tous les Canadiens se joignent à moi pour célébrer ses 16 années d’excellence en ski de compétition au sein de l’Équipe canadienne de ski alpin, a indiqué Thérèse Brisson, présidente-directrice générale de Canada Alpin. Manny était électrisant sur la neige, il s’efforçait toujours de performer au meilleur de ses capacités et encourageait ses coéquipiers à donner le meilleur d’eux-mêmes. Nous savons que son énergie, son esprit et son attitude continueront à inspirer la prochaine génération de coureurs de ski et de partisans. »

    Manny est l’un des membres fondateurs des Canadian Cowboys, le groupe d’élite de skieurs canadiens qui ont gravi les marches du podium en Coupe du monde et lors de Championnats du monde. Ce groupe a été formé après une série d’impressionnants résultats de l’escadron masculin à partir de 2006, dont les exploits étaient comparés à ceux des Crazy Canucks, ce qui a inspiré le surnom des « Canadian Cowboys ». Au total, ces skieurs ont raflé 52 podiums sur une période de 15 ans.

    « Si vous avez déjà connu l’intensité, le courage, le triomphe et l’échec du sport de haut niveau, vous comprenez ce qu’est le fruit d’un sourire et d’un rire chaleureux au cours d’un tel cheminement. C’est l’un des dons exceptionnels que Manny a offert au cours de sa carrière en représentant le Canada sur la scène internationale, a souligné Phil McNichol, directeur de la haute performance de Canada Alpin. Outre cet apport et ses incroyables performances en ski de compétition, les jeunes athlètes qui ont été positivement influencés par lui continueront certainement à être ce qui définit Manny Osborne-Paradis. »

    En dehors de la compétition, Manny s’est engagé à développer la prochaine génération de coureurs de ski canadiens. En collaboration avec Mike Janyk, un ancien coéquipier, il a créé la Mike and Manny Foundation afin d’offrir à de jeunes skieurs motivés, dont les parents sont limités financièrement, la possibilité de participer à un camp de ski avec deux grands skieurs canadiens.

    Récemment, Manny a terminé le programme de transition vers le monde des affaires de la Harvard Business School, ce qui lui a permis d’acquérir une expérience précieuse qui lui sera utile pendant sa retraite. Il a récemment commencé des cours à l’Université Royal Roads en vue d’obtenir un baccalauréat en commerce avec spécilisation en gestion d’entreprise.

    Après avoir passé sa vie à voyager partout sur la planète, Manny est heureux de passer plus de temps à la maison avec sa conjointe Lana et ses deux enfants, Sloane et Toby. Il continuera à jouer un rôle important au sein des équipes canadiennes de ski et a déjà des plans pour travailler en novembre avec l’équipe masculine de vitesse à Panorama, en Colombie-Britannique.

    « Ce fut une aventure complètement folle pleine de hauts et de bas, mais je remercie le ski de compétition et toute la communauté qui l’entoure, a confié Manny en parlant de sa retraite. Le ski de compétition a forgé l’homme que je suis aujourd’hui, il m’a ouvert de nombreuses portes et m’a montré de nouvelles possibilités. Cher ski de compétition, tu es à la fois un sport dur, cruel, brutal et stimulant, et je t’aimerai toujours. »

    Source : communiqué de Canada Alpin

Imprimer Courriel