Chroniques de Mario Brisebois

  • Blog de Mario aux Mondiaux: Pas un, mais deux rendez-vous avec l'histoire pour Erik et la journée "dingue" des filles



    Vous avez un gros samedi au programme? Pas plus que Erik Guay, très certainement!


    Notre héros de l'ensemble du sport cette semaine n'a pas un, mais deux autres immenses rendez-vous avec l'histoire aux Championnats du monde de Saint Moritz.

    Déjà gagnant mercredi du super-G de spectaculaire façon, un titre en descente samedi vaudrait à notre grand champion un deuxième titre mondial cette semaine et le troisième en carrière pour détenir seul le record canadien qu'il partage avec la grande Nancy Greene.

    Parlant de légendes, la liste à laquelle il appartient maintenant ne finit plus.

    S'il gagnait la descente après le super-G, il deviendrait seulement le troisième à réussir le doublé la même année dans les deux disciplines après les «géants» Hermann Maier (1999 à Vail) et Bode Miller (Bormio en 2005).

    EN TERRITOIRE TRÈS BIEN CONNU QUAND MÊME...

    Sans mettre de pression surtout, les chances de réussir d'Erik sont absolument réelles. Après tout, il a déjà été titulaire mondial en descente à Garmisch-Partenkirchen en 2011.

    Pas de souci surtout pour son absence d'hier. Une vingtaine de skieurs ont opté vendredi de ne pas prendre le départ au troisième et dernier entraînement chronométré.

    La décision de rester au gym en a été une de grande sagesse à 35 ans avec des conditions météo pas idéales avec la neige atténuant la visibilité.

    D'ailleurs, la Suisse Lara Gut en sait quelque chose. Troisième le matin de la section vitesse du combiné alpin, la numéro deux au classement général au cirque blanc n'a jamais pu participer au volet slalom. Elle a dû être héliportée à l'hôpital. Elle était la favorite de la descente féminine à l'horaire dimanche.

    Revenons à notre super champion. Il a fait 7e et 4e lors des précédentes sorties de reconnaissance plus tôt dans la semaine. Il a décroché le bronze en descente sur la même pente pas plus tard qu'un mars dernier aux finales de la Coupe du monde à St Moritz

    BELLE REMONTÉE DE NOS FILLES EN SLALOM

    «La Suisse est dingue!», a écrit le journaliste du quotidien helvète Le Matin dans sa couverture en ligne et en direct et....réjouissons-nous pour les autres des Mondiaux.

    Leurs filles Wendy Holdener et Dominique Gisin ont lancé les célébrations du week-end aussitôt que vendredi en début d'après-midi en terminant 1ère et 2e du combiné alpin. Dommage pour la meneuse italienne Sofia Goggia, qui a fauté.

    Nos filles ont bien fait dans la section slalom.

    Respectivement 15e et 16e de la descente devenue un super-G, les organisateurs ayant abaissé le départ en raison de la température, Marie-Michèle Gagnon et Valérie Grenier ont «scoré» en slalom pour boucler 6e et 11e.

    «.... elle a lâché les chevaux et semble bien contente», a aussi écrit le coloré scribe suisse à propos de M.-M.

    Marie-Michèle compte deux titres au combiné en Coupe du monde. Elle a tiré le meilleur du slalom, sa spécialité étant technicienne. Elle a enregistré le 5e chrono. Malgré la remontée, un écart de .89 seconde reste avec l'Autrichienne et troisième Michaela Kirchgasser.

    La 11e place en dépit du dossard 43 de Valérie est très positive pour la suite pour celle qui sort des rangs juniors, catégorie dans laquelle elle a été championne du monde en descente à Sotchi l'an dernier. On la reverra dimanche

    Une autre graduée de l'équipe du Québec, Mikaela Tommy n'a pu compléter son slalom.

    CONSEIL TRÈS IMPORTANT

    On va au dodo plus tôt, ce soir. La descente masculine de Saint Moritz est prévue samedi à 6h.

    Allez Erik!