Chroniques de Mario Brisebois

  • La Chronique de Mario du jeudi 7 septembre: Tempête de bonnes nouvelles à Orford!


    Si vous demandez pourquoi on entreprend tôt les chroniques, c'est notamment afin d'avoir le temps de communiquer et commenter des heureuses nouvelles comme les plus récentes provenant du Mont-Orford.

    Cette semaine, la station a annoncé avoir recouvré la santé financière. Selon le bilan de son exercice 2016-17, la Corporation ski et golf Orford a enregistré un surplus de 754 666$ ce qui est beaucoup compte tenu des circonstances et des chiffres encore récents qui se situaient dans le rouge.

    Dans le journal La Tribune, on parle des meilleurs résultats depuis «dix et même quinze ans» ce qui devient encore plus énorme lorsqu'on connaît les inquiétudes et même les menaces de survie dans un avenir encore récent.

    LA RELANCE SE POURSUIT

    La Corporation Orford, dont une large partie des revenus provient des pentes, a pris un nouvel élan qui semble enclenché pour y rester ce qui devient doublement intéressant puisque conséquemment et déjà s'installe un impact positif pour l'avenir.

    Le journaliste Jean-François Gagnon cite notamment Jacques Demers, président de la Corporation et aussi maire de Sainte-Catherine d'Hathley de même que le préfet de la MRC Memphrémagog, lequel évoque «une hausse de 19 % dans les abonnements de saison et un autre 9% à l'école de ski» lorsque la prévente en cours.

    Tant mieux puisque les dollars en surplus sont réinjectés dans les opérations.

    On apprend une nouvelle dameuse a déjà été achetée afin d’améliorer les conditions, et cela ne constitue que le début. Membre du conseil d'administration, Jean-Pierre Adam précise qu'un plan d'investissements à la mesure de 30 millions dollars est en place.

    À ne pas en douter, Orford va rondement et bravo au directeur général, Pascal Mongeau et son équipe en oubliant pas son prédécesseur Luc Chapedelaine, qui a été le premier à donner le coup de barre.

    UNE PENSÉE POUR LE SUPPORT

    Mont-Orford a été maintenue en opération par des citoyens, des compagnies et des municipalités. Le soutien a duré cinq ans.

    «On dit merci d'avoir cru!», a affirmé Vicki-May Hamm, trésorière et mairesse de Magog.

    Voilà ce qui est très bien dit comme reconnaissance.

    9

    Tel est le nombre de visites effectuées par la Fédération internationale de ski en prévision des Jeux olympiques à Pyeongchang au mois de février. Celle de la fin août était la dernière.

    C'EST CONFIRMÉ...

    Jean-Luc Brassard sera de l'équipe de Radio-Canada aux Jeux en Corée. On revient avec le reste de l'équipe.

    LE 2 OCTOBRE À RETENIR

    Telle est la date fixée par l'Association des stations de ski du Québec afin d’entreprendre la mise en vente de «Ski Passe-Partout»,

    Des forfaits vont jusqu'à 40%. Les succès sont tels que les «passes» partent vite, de là l'importance d'inscrire tôt le 2 à l'agenda.