Chroniques de Mario Brisebois

  • La Chronique de Mario du mercredi 19 octobre: Compte à rebours de la Coupe du Monde… et autres nouvelles !

    Que signifient les chiffres 79-32-28-18 ?

    Non, non, il ne s’agit pas de la combinaison gagnante à la loto, mais plutôt du résumé numérique directement associé à la saison de la Coupe du Monde de ski alpin en plein compte à rebours.

    Mis à part les Jeux olympiques, le « cirque blanc » comprendra 79 épreuves, lesquelles seront disputées sur 32 différents sites et cela aussitôt qu’à compter du 28 octobre à Sölden, en Autriche, pour le lancement des activités 2017-2018 qui s’étendront jusqu’au 18 mars à Äre, en Suède.

    Pour aller au-delà, les Jeux du 9 au 25 février en Corée du Sud, ce que le diffuseur Radio-Canada saura très souvent nous rappeler d’ici à ce qu’on allume la vasque, on a fait un survol du calendrier.

    C’est de nouveau avec deux semaines en Amérique à la fin novembre et début décembre suivi du trio des classiques Wengen, Kitzbuehel, Garmisch-Partenkirchen en janvier avant les finales suédoises afin de servir de « grande répétition au Championnat du monde l’année suivante.

    Bref, c’est «business as usual» comme mentionnent les Romains avec Val d’Isère, Bormio, St.Moritz, Adelboden, Schladming, Madonna di Campligio et toutes les autres célèbres montagnes à l’agenda au fil des semaines et des mois.

    Cela dit, il faut faire preuve de retenue et réserve de trop parler d’horaire «copier-coller» à celui de l’an passé surtout au Canada alors qu’on retourne encore et toujours à Lake Louise.

    La Fédération montre une belle ouverture en se tournant vers le tremplin de l’Holmenkollen et son stade international de 75 000 spectateurs qu’elle emprunte aux cousins du saut à skis pour ses slaloms urbains du 1er janvier qu’elle déménage à Olso.

    Des félicitations s’ajoutent pour l’ajout d’une descente féminine à deux segments à Garmisch le 3 février dans un concept qui pourrait sauver la discipline menacée avec les changements de température.

    Dans les autres dates à retenir, il y a bien sûr celles des 24 et 25 novembre avec les femmes à Killington, juste à côté, au Vermont, maintenant que la USSA a découvert que le ski existe aussi dans l’Est en espérant que Ski Canada en fasse bientôt autant... au Québec !

    Nouvelles voix d’ici… au Canada

    Le ski au Québec compte deux nouveaux représentants au conseil d’administration de Canada Alpin.

    Jean-Sébastien Monty, issu du monde des communications et de l’informatique, et Geoff Heward, qui provient de la haute finance et de Tremblant où il a été instructeur, deviennent directeurs.

    Ils y rejoignent Jean-Charles Sirois déjà bien en place.

    Dans ce trio, il y a certainement là le potentiel d’un président national éventuel comme Danny Minogue, le dernier d’ici à occuper le poste.

    Deux questions aux responsables des opérations : les championnats doivent revenir quand ici ? Et la série Nor-Am, elle aussi ?

    Nouvelle discipline

    Un slalom en duel (en parallèle) chez les dames du cirque blanc est aussi au calendrier à Courchevel le 20 décembre.

    L’expérience avait été tentée auprès des hommes dans le passé, mais il s’agira d’une première chez les dames.

    Aussi dans les nouveautés, il y a la réglementation de la longueur des skis dans les disciplines techniques. On y reviendra.

    Jean-Luc aux Jeux

    Un des porte-parole de la « Rencontre au sommet Telus» du 1er novembre prochain avec Geneviève Simard et Caroline Calvé, Jean-Luc Brassard sera de l’équipe de Radio-Canada à Pyeongchang.

    Bien sûr qu’il reste des places pour rencontrer nos as de la glisse. Des informations sont disponibles sur le site skiquebec.qc.ca.

    Au plaisir de vous y voir ou revoir pour une bonne cause, les recettes allant au développement de la relève.

    La première station en opération ?

    L’ami Roger Laroche nous apprend dans son «Carnet du ski», que la palme en Amérique va à Timberline, en Oregon. L’endroit fait 11 245 pieds au sommet d’un volcan.

    Ici, la direction du Sommet Saint-Sauveur confirme avoir mis en action ses canons à neige dans la nuit de lundi à mardi malgré les températures bien au-delà des moyennes de la saison.

    Bien sûr qu’on vous garde informé sur quel endroit sera le premier à activer ses remontées mécaniques, une spécialité dans laquelle excelle habituellement la station des Laurentides.

    Source: Mario Brisebois
    Photo Crédit: Alpine Canada Alpin