Chroniques de Mario Brisebois

  • Les J.O. à travers les propos de Mario : C’est wow avec Valérie, quelle famille! Et skier comme un boxeur

    Jeux olympiques de Pyeongchang 2018

    Décidément, la conclusion des épreuves individuelles n’a pas été celle des grosses pointures aux Jeux.

    Grands maîtres du slalom, Marcel Hirscher et Henrik Kristofferson ont tous les deux terminé quelque part dans le décor. Idem pour Lindsey Vonn au combiné bien qu’elle avait ravi le volet en descente du matin.

    Cette situation a valu des vainqueurs inattendus tels le Viking Andre Myhrer et la Suissesse Michelle Gisin. Ainsi qu’une heureuse surprise comme la 6e place de Valérie Grenier qui s’avère son meilleur résultat de haut niveau incluant le circuit de la Coupe du monde.

    La graduée de l’Équipe du Québec et membre du club Tremblant, âgée de 21 ans, avait bien fait le matin en prenant la 8e place de la portion vitesse.

    Le défi allait être le slalom en après-midi, lequel place toujours ses spécialistes en haut des classements.

    C’est d’autant plus le cas que le dernier départ de Valérie Grenier au circuit blanc dans la discipline du slalom remontait à mars 2017.

    Toujours est-il que Valérie, précédente 23e en super-G et 21e en descente, s’est montrée tout à fait à la hauteur et plus encore malgré les dernières semaines marquées par un nombre de désistements et de courses non complétées, ce qui n’est jamais parfait pour la confiance avant un rendez-vous qui ne revient qu’aux quatre ans.

    Évidemment que l’ex-titulaire mondiale chez les juniors rayonnait à la fin.

    « C’est wow! Je suis vraiment très contente », a déclaré Valérie Grenier à Canada Alpin. De fait, je ne pouvais pas demander mieux avec ma famille qui est ici aussi » a-t-elle déclaré à l’agence Sportcom.

    Ce 6e rang représente le meilleur résultat canadien, surpassant ainsi la 9e place de Dustin Cook au super-G.

    Il survient en l’absence très malheureuse de Marie-Michèle Gagnon qui se serait avérée une candidate potentielle au podium.

    Le Canada doit maintenant annoncer son alignement pour la course en équipe de samedi.

    Des sœurs en or

    Une belle histoire de famille que celle des Gisin aux Jeux. Michelle Gisin devient championne olympique au combiné, exactement quatre ans après sa sœur Dominique, victorieuse de la descente à Sotchi.

    La Suissesse avait toutes les raisons d’être en étant de choc à la fin n’ayant jamais gagné en Coupe du monde auparavant malgré des places d’honneur.

    Grande favorite et déjà gagnante de l’or en Slalom géant au début, Mikaela Shiffrin a terminé 2e à 0,97 seconde de retard.

    Après s’est pointée la plus rapide en descente, Lindsey Vonn a quitté le tracé dès les premières portes ne s’entraînant jamais en slalom pour épargner ses genoux usés.

    Cela dit, le triplé médaillé olympique âgée de 33 ans aurait mérité nettement mieux
    pour ses adieux olympiques compte tenu de son rayonnement toutes ces années.

    Monsieur KO

    Avec Marcel Hirscher surtout et Henrik Kristofferson, personne n’aurait voulu parier qu’aucun des deux ne franchirait le fil d’arrivée. Et pourtant l’Autrichien est sorti en première marche et le Norvégien à la deuxième, alors que l’or lui semblait destiné.

    Non, l’âge ne sera pas un obstacle pour le retour d’Erik Guay et le nouveau titulaire Myhrer en est la preuve à 35 ans. Le vétéran avait été médaillé en slalom à Vancouver en 2010.

    Le Suédois est skieur-guitariste. Il possède son propre groupe musical.

    Son style est aussi spécial. Il skie comme un boxeur, écrit justement L’Équipe. Il ne contourne pas toujours les portes. Il les couche plutôt en mettant les piquets KO sur son passage avec son imposant gabarit.

    Pas surprenant qu’il ait fait un et deux lors des slaloms urbains (les City Events) en parallèle d’Oslo et Stockholm dernièrement.

    À samedi donc pour la suite enfin...

    Source: Mario Brisebois
    Photo Crédit: Jean-Christophe Pochat

    Les autres chroniques de Mario à propos des J.O.:

    Quels jours aura-t-on droit à du ski?
    La Sainte-Paix
    L’Or de Mikael est aussi l’art de saisir le vrai moment !
    Une Saint-Valentin spéciale pour la brave Nancy, 50 ans plus tard
    Voici pourquoi on reverra Erik aux Jeux !
    Pour tout savoir sur les 92 paires de ski de Marcel Hirscher !
    Des résultats tout à fait dans la logique pour Dustin et Laurence

    Quelle histoire cette fille de surf qui gagne en super-G!

    Pita voulait finir avant la noirceur, histoire de Chow Mien et gros merci Patrick!
    La météo s'en mêle aux JO

    Pourquoi pas les J.O. dans les écoles pour inspirer les élèves?

    C’est wow avec Valérie, quelle famille! Et skier comme un boxeur