Chroniques de Mario Brisebois

  • La Chronique de Mario du mercredi 21 mars : Marcel et Mikaël égaux dans l’excellence, les prix de Canada alpin et une référence universitaire

    Marcel par-ci et Marcel par-là, mais à côté et pas si loin de l’Autrichien Marcel Hirscher, il faut quand même faire une place afin de ne pas oublier Mikaël Kingsbury, qui est d’ici, plus exactement de Deux-Montagnes.

    À l’heure des bilans de fin de saison, ce sont les statistiques qui suggèrent un fort intéressant parallèle.

    Les chiffres et plus encore les palmarès de Marcel et Mikaël s’entrecroisent et se comparent aussi dans la similarité des données qui appartiennent littéralement à la catégorie de l’excellence.

    Historique en Coupe du Monde : Les deux ont confirmé en fin de semaine dernière la conquête de leur 7egros globe de cristal, emblème de la victoire au classement général de la saison.

    L’hiver 2017-2018 :Nos deux as de la glisse partagent le chiffre de 13 visites chacun dans le sélect cercle des vainqueurs.

    Marcel a totalisé ses 13 victoires cet hiver pour égaler les marques d’illustres légendes du niveau d’Ingemar Stenmark et d’Hermann Maier. La séquence de 13 de Mikaël inclut le résultat de 2017, le ski accro n’ayant pas un calendrier aussi élaboré que l’alpin.

    Important de préciser que les gains de Mikaël ont été consécutifs jusqu’à Tremblant, en janvier, alors qu’il a fini 2e!

    Jeux olympiques : Marcel est reparti de Pyeongchang avec deux décorations d’or au cou en quatre départs, alors que Mikaël a réussi le grand coup lors de son seul et unique départ pour l’obtention du plus précieux métal.

    La suite des choses : Les deux sont là pour rester. Marcel Hirscher a eu 29 ans le 3 mars alors que Mikaël n’a que 25 ans.

    Bref, ce fut l’hiver de Marcel Hirscher et de Mikaël Kingsbury que Ski Québec Acro a eu le bon flair d’honorer lors de sa Rencontre au Sommet TELUS l’automne dernier.

    Les gagnants sont…

    Bien qu’il a été considérablement hypothéqué suite aux blessures d’Erik Guay et Marie-Michèle Gagnon, le ski québécois montera non pas une, mais deux fois au podium du Gala Audi présenté par Helly Hansen en fin d’année mené en parallèle aux Championnats canadiens Sport Chek à Red Mountain, en Colombie-Britannique.

    Dustin Cook, du Mont Sainte-Marie, dans l’Outaouais, est élu skieur par excellence suite à un vote internet, précisons-le. La même distinction va à l’Ontarienne Erin Mielzynski chez les filles.

    Le Québec aura une deuxième présence au podium puisque le vétéran Serge Dugas, de Magog, est nommé entraineur international, ce qui n’est pas du tout volé après toutes les années remontant à Mélanie Turgeon et auparavant.

    Un ami partout au pays, le Franco-Manitobain d’origine Edouard Champagne recevra le prix des bâtisseurs, ce qui a fait l’unanimité pancanadienne, celui-ci ayant été là à l’époque des Crazy Canucks en ne cessant jamais de maintenir la flamme.

    Le prix Danny Minogue, cet ancien champion de la Coupe du Québec devenu homme d’affaires montréalais à succès, et sa bourse vont à l’athlète paralympique Mollie Jepsen. Celle-ci rentre de Pyeongchang avec quatre médailles en cinq épreuves!

    Dustin Cook a profité du moment pour passer le message. « Merci à l’équipe derrière moi pour le support », a-t-il tenu à dire.

    Simon-Claude Toutant fait l’histoire au circuit universitaire

    Simon-Claude Toutant, du Rouge et Or de l’Université de Laval, appartient aussi à notre club des étoiles de la saison.

    Son quatrième titre provincial, ses 21 victoires et 35 podiums égalent ou représentent de nouveaux records.

    Une bonne chose que Simon-Claude soit étudiant en administration des affaires pour compter tout cela. Il est sûr que cet ancien de l’Équipe du Québec va devenir la référence au ski universitaire pour longtemps.

    Félicitations aussi à Adrienne Poitras (titre individuel féminin) et l’ensemble des Carabins pour le 21ecouronnement en équipe.

    Leucan profite de la (très) belle générosité du ski

    Le plaisir du ski transite aussi par la générosité et ce qui fut le cas en fin de semaine dernière avec l’objectif surpassé à la journée Défi ski de Leucan, à Bromont.

    Journaliste à la Voix de l’Est, Cynthia Laflamme cite Mireille Hébert, directrice de Leucan Estrie, pour les recettes de 183 000 $. L’objectif se situait à 175 000 $.

    Bravo!

    Il y a vraiment de quoi être fiers de faire partie de la famille du ski avec de pareils résultats là et ailleurs.

    Grand patron de Sainte-Anne et Stoneham

    Maxime Cretin est devenu le nouvel administrateur principal des montagnes du Mont-Sainte-Anne et Stoneham.

    Un talent de la Suisse, le numéro un des principales stations de la région de Québec possède l’expérience du ski canadien.

    Les deux endroits sont de très proches collaborateurs de Ski Québec.

    Un rappel : les finales de la Super Série Sports Experts présentée par Audi auront lieu pendant le congé de Pâques. Justement au Relais et… à Stoneham!

    Source: Mario Brisebois
    Photos Crédits: FIS & Jean-Baptiste Benavent