Chroniques de Mario Brisebois

  • La Chronique de Mario du jeudi 5 avril: Bob Beattie a fait skier Killy et son circuit mondial sur la « côte » de l’Université de Montréal

    La saison achève avec le décès durant le congé de Pâques de Bob Beattie, une personnalité qui a largement contribué à concevoir et présenter le ski de compétition sous la formule connue aujourd’hui.

    Natif de pas si loin d’ici, soit à Manchester, au New Hampshire, le disparu a été champion NCAA et entraineur de l’équipe américaine de 1961 à 1969, notamment aux années de Billy Kidd.

    Il fut analyste de ski au réseau ABC et parfois présentateur de la mythique émission « Wild World of Sports ».

    La Coupe du Monde, c’est notamment lui…

    Ceci dit, c’est davantage comme visionnaire et promoteur que l’homme âgé de 85 ans laisse sa marque.

    En janvier 1966, Bob Beattie avait été un des cofondateurs et conséquemment cocréateurs de la Coupe du monde avec Honoré Bonnet, son homologue à la Fédération française, et Serge Lang, journaliste émérite au magazine L’Équipe.

    Il était le dernier survivant du trio de bâtisseurs.

    L’idée des pionniers consistait à réunir toutes les grandes nations de la glisse, cela autant en Europe qu’en Amérique, incluant Ski Canada, en un seul et grand circuit plutôt que chacun agisse et tire de son bord.

    Le succès demeure toujours d’ailleurs le cirque blanc ayant célébré un demi-siècle d’existence, l’an dernier.

    ... le circuit pro, c’est aussi lui!

    Ce n’est pas un, mais deux circuits que Bob Beattie a fondés en passant par... Montréal.

    Après avoir remis sa démission à la Fédération américaine de ski, il a fondé le circuit mondial de ski professionnel en Amérique.

    C’est à cette période que j’ai côtoyé Beattie, un « vendeur » fantastique pour son sport.

    Dans les années 60, il avait fait bondir le budget de l’association américaine de 30 000 $ à un million de dollars. Il a été président de NASTAR aussi.

    Un coup fumant de sa part a été de sortir Jean-Claude Killy de la retraite avec l’aide de son ami Mark McCormack, de chez IMG, pour en faire la vedette des olympiens post-Grenoble poursuivant leur carrière en ski parallèle ou en duels.

    Son implication au Québec

    Peter Duncan a été président de l’association des skieurs recrutés par Bob Beattie.

    Une de ses idées a été de tenir dans la première moitié des années 1970 une étape de son World Tour sur la « côte » de l’Université de Montréal afin que le public puisse y aller assister aux courses en métro.

    Les renseignements sont incomplets pour confirmer si Montréal a officiellement été le théâtre de la première course dite urbaine, mais l’expérience fut certainement une des premières.

    Par la suite, les pros sont déménagés dans les Laurentides, plus exactement au Mont-Gabriel. Alain Cousineau et François Jodoin sont d’autres talents qui y ont fait carrière en plus de Peter Duncan.

    Bob Beattie a cédé ses intérêts en 1982 pour se consacrer davantage à la télé, notamment à ESPN qui gagnait en ampleur. Et plus tard chez ABC.

    Les Champions sont…

    Bravo à Justine Clément (Stoneham) et William St-Germain (Mont Sainte-Anne), couronnés cette semaine à Québec titulaires 2018 de la Super Série Sports Experts présentée par Audi.

    Vainqueurs chez les universitaires en mars, Adrienne Poitras (Carabins) et Simon-Claude Toutant (Rouge-et-Or) ont pris la 2e place.

    Chez les U18, Frédérique Cardinal (Mont-Orford) et Charles-Antoine Alarie (Mont-Olympia) ont ravi la palme.

    Les félicitations sont d’autant méritées et justifiées que ces distinctions honorent à la fois l’excellence et la régularité d’un très long « marathon » de 18 jours de courses quand même entrepris en décembre dernier.

    Hommages olympiques

    Maintenant que tout son monde est rentré à la maison, Tremblant en profite pour honorer ses Olympiens de Pyeongchang en fin de semaine, dont Brittany Phelan, une graduée de l’Équipe du Québec de ski alpin.

    Source: Mario Brisebois
    Photos Crédits: Agence Zoom & Ski Québec alpin