Chroniques de Mario Brisebois

  • La Chronique de Mario : de très gros mercis à Érik, bien que les fins de semaine ne seront plus les mêmes!

    En tant que chroniqueur pour Ski Québec alpin Mario Brisebois continue sa passion pour le journalisme et le ski. Dans sa carrière de journaliste pour le Journal de Montréal, Mario s’est consacré plus particulièrement au golf, au tennis ainsi qu’au ski. Il a toujours eu à cœur de soutenir la relève québécoise et nombreux sont les athlètes qui, grâce à lui, ont bénéficié d’une couverture exceptionnelle tout au long de leur développement athlétique tant chez les amateurs que chez les professionnels.

    Pas surprenant que le ski et le sport plus en général au Québec et au Canada ressentent un vide à l’approche de la fin de semaine.

    J’ai fouillé la date. Après 25 podiums et 5 victoires en Coupe du monde, 2 titres de Champion du monde, de même qu’un Globe de Cristal en 253 départs dans les grands événements incluant les Jeux olympiques, ce sera le premier week-end depuis exactement le 10 décembre 2000, à Val d’Isère, que notre nouveau retraité Érik Guay n’est pas et ne sera plus skieur au Cirque blanc.

    Pour vous donner une idée de l’ampleur de la réussite, qui passe aussi par la longévité, le Canadien n’a effectué rien de moins que neuf changements d’entraineurs durant ces 18 ans!

    Des éloges au skieur et à la personne

    Nous sommes nombreux avoir tout lu, vu ou entendu ce qui s’est fait ici et ailleurs du côté des hommages à l’égard d’Érik.

    « Le plus grand skieur de tous les temps », a déclaré à La Presse Ken Read qui en a été un excellent lui-même avec les « Crazy Canucks » en compagnie de Steve Podborski.

    Érik est vanté pas juste pour son ski.

    « J’ai grandi en suivant tes courses à la télé avant de faire une décennie à tes côtés. Comme enfant et coéquipier, c’est la fin d’une époque. Félicitations pour l’excellence de ta carrière », a tout de suite écrit Dustin Cook en apprenant l’information.

    En plus de l’athlète, ses qualités de parfait gentilhomme au Cirque blanc font l’unanimité dans les éloges. Ces rivaux éternels, nommons Aksel Lund Svindal, Kjetil Jansrud et Hannes Reitchlet n’ont pas attendu longtemps avant de féliciter le nouveau retraité.

    La suite

    Dans les commentaires d’Érik, un élément très positif est a retenir : Érik quitte la compétition, mais pas le ski.

    Si le moment est venu de rentrer à la maison après tous ces hivers dans les valises, on le reverra très certainement et souvent sur les pentes de Tremblant avec la famille comme l’ont fait ses parents, Ellen et Conrad, avec leurs enfants. Il a même évoqué être prêt à aider son sport.

    On laisse Érik et sa femme Karen s’occuper de leurs quatre filles et je sais qu’on reverra Érik très prochainement.

    Mais dans l’immédiat, pourquoi le Panthéon des sports ne profiterait-il pas de l’ambiance festive du 24 h de Tremblantpour une intronisation d’exception d’Érik Guay?

    L’après-Érik

    Lake Louise s’avère un curieux paradoxe. Alors qu’Erik Guay vient d’y mettre fin à sa carrière, Marie-Michèle Gagnon suit cette semaine en tentant de relancer la sienne en ajoutant la Descente et le Super-G à ses spécialisations.

    Il y a un an, des blessures dans les Rocheuses lui avaient coûté son année, incluant les Jeux olympiques.

    Valérie Grenier est aussi du programme avec des Descentes vendredi et samedi avant le Super-G dimanche.

    Dustin Cook est de retour à Beaver Creek, au Colorado, où il avait été vice-champion en Super-G aux Mondiaux de 2015.

    Au petit écran

    En fin de semaine, les épreuves sont à la télé avec les filles à CBC, sans Lindsey Vonn, très malheureusement blessée, et les hommes à NBC.

    On ne reverra plus Lindsey au Canada. Elle qui est la reine de Lake Louise avec 18 titres et qui est aussi la blonde de notre encore et toujours apprécié P.K. Subban.

    Avec ses 82 succès au total, elle n’est plus qu’à quatre de la marque ultime de 86 appartenant à Ingemar Stenmark.

    Radio-Canada propose une webdiffusion.

    Source: Mario Brisebois
    Photo Crédit: Jeff McIntosh