Chroniques de Mario Brisebois

  • La Chronique de Mario du 31 janvier 2019 : Record en 75 ans à la DLS, ce n’est pas Noël tous les jours, mais…

    En tant que chroniqueur pour Ski Québec alpin Mario Brisebois continue sa passion pour le journalisme et le ski. Dans sa carrière de journaliste pour le Journal de Montréal, Mario s’est consacré plus particulièrement au golf, au tennis ainsi qu’au ski. Il a toujours eu à cœur de soutenir la relève québécoise et nombreux sont les athlètes qui, grâce à lui, ont bénéficié d’une couverture exceptionnelle tout au long de leur développement athlétique tant chez les amateurs que chez les professionnels.

    Comment va le ski en région cette saison ? La réponse est très, très bien. Surtout dans le cas de la Division laurentienne de ski (DLS).

    Les plus récents chiffres révèlent un nouveau sommet de 1 496 membres-athlètes, lequel est assurément surpassé au moment de lire ces lignes.

    Nos félicitations au président Patrice Morin et son comité, car le nombre représente un record en 75 ans d’opération.

    « La région laurentienne s’est toujours avérée une pépinière de champions », mentionnait Daniel P. Lavallée, directeur général de Ski Québec alpin, invité à commenter la très heureuse situation.

    Le tableau d’excellence est reluisant. Il va de Lucille Wheeler, médaillée d’or olympique et des mondiaux, jusqu’à Érik Guay, notre triple titulaire du monde, en incluant, selon les générations, de Peter Ducan, Robert Fugère et Jean-Guy Brunet à Geneviève Simard, les frères Villiard (Alain et Éric), les Cousineau père et fils (Alain et Julien), Marie-Pier Préfontaine et François Jodoin.

    Le palmarès est encore plus reluisant en ajoutant Piotr Jelen, Pascale Thibeault, Luc Dubois et Claude H. Dumontier parmi les entraîneurs ou administrateurs que les Laurentides ont donné au cirque blanc.

    Une note intéressante ici au nom de la continuité : Élaine Bertrand est à la direction administrative de la DLS après que son père fut jadis le président.

    En plus de la quantité, Patrice Morin et ses gens ont cette distinction de maintenir le haut standard de qualité.

    « La DLS a aligné les meilleurs U16 au Canada en 2017-18 et la tradition semble se poursuivre », ajoute Daniel P. Lavallée.

    Et comment?

    Des quatorze athlètes à l’Équipe du Québec en prévision des Jeux du Canada, à Red Deer, en Alberta, du 15 février au 3 mars, rien de moins que douze sont de la Division laurentienne de ski.

    Une étoile est née

    Avez-vous vu Clément Noël en action sur une pente? Le cousin est la nouvelle étoile de la Coupe du monde et du sport chez lui en France.

    Le cousin de 21 ans ne fait pas que skier. Il sait gagner avec grand panache, comme il l’a si bien montré ces deux dernières fins de semaine lors des slaloms de Wengen et Kitzbühel.

    Avec ses virages à très court rayon et son style en flèche entre les portes, il donne tout un spectacle.

    À Schladming mardi, il a enfourché à la 7e porte. Dommage, mais bon... La grande vérité est que « ce n’est pas Noël tous les jours non plus », comme disait l’autre.

    Et dire que Serge Dugas ne devait faire qu’une saison

    Très bon portrait de Serge Dugas, un monument chez Canada alpin, signé Simon Drouin, qu’on vous suggère de lire dans La Presse.

    « J’avais dit à Piotr (Jelen) que je ferais cinq mois et pas plus. Me voilà toujours là 30 ans plus tard », précise en souriant l’entraîneur de Magog, qui a commencé avec Alain Villiard avant de poursuivre auprès de Mélanie Turgeon et Erik Guay avec tous les succès que l’on sait.

    Une suggestion : pourquoi pas le titre d’entraineur international au brave Serge à la prochaine « Rencontre au sommet TELUS » pour souligner l’ensemble d’une carrière si rayonnante dédiée à accompagner notre élite dans son parcours vers l’excellence.

    Flocons de neige

    À ne pas en douter, l’Autriche est et reste le plus grand pays du ski. Lors du slalom nocturne de Schaldming, ils étaient 45 000 spectateurs ce qui est énorme pour un mardi soir. Maintenant à la barre des garçons à l’équipe du Québec, Julien Cousineau y avait terminé 5e en 2010...

    Un rappel: place la semaine prochaine aux Mondiaux alpins à Are, en Suède. Valérie Grenier sera de la journée inaugurale, le 5 février !

    Source: Mario Brisebois
    Photo Crédit: DLS