Chroniques de Mario Brisebois

  • La Chronique de Mario du 9 mai 2019 : Le mois de mai est connu pour ses hommages et ses colloques

    En tant que chroniqueur pour Ski Québec alpin Mario Brisebois continue sa passion pour le journalisme et le ski. Dans sa carrière de journaliste pour le Journal de Montréal, Mario s’est consacré plus particulièrement au golf, au tennis ainsi qu’au ski. Il a toujours eu à cœur de soutenir la relève québécoise et nombreux sont les athlètes qui, grâce à lui, ont bénéficié d’une couverture exceptionnelle tout au long de leur développement athlétique tant chez les amateurs que chez les professionnels.

    Les amateurs de ski s’informent. Coudon, les chroniques, tu les continues jusqu’à quand maintenant que le printemps semble vouloir s’installer?

    La réponse est toute simple : on va poursuive et donc vous revenir tant et aussi longtemps que le ski québécois sera dans les manchettes!

    Mon petit doigt — lire des informations privilégiées — me permet d’affirmer que la suite du mois de mai sera très occupée du côté des hommages.

    Après le père, maintenant au tour du fils

    Même à la retraite, Alex Harvey reste dans les honneurs. L’Association canadienne des sports de glisse, laquelle regroupe l’ensemble des disciplines de glisse, lui décernant l’hommage John Semmelink et le trophée ayant passé dix ans en s’empoussiérant sur les tablettes.

    Franchement, j’aurais très bien vu un double hommage pour Alex Harvey et Érik Guay. Mais l’idée pourrait servir ailleurs... le temps des galas et hommages n’est pas encore terminé.

    Alex a été trois fois olympien, a gagné cinq médailles (deux d’or) aux Championnats du monde et obtenu 32 podiums en Coupe du monde.

    Pour continuer avec les chiffres, son père Pierre a reçu que trois fois cet hommage : en 1985, 87 et 88, ce qui n’est pas rien.

    Et ce n’est pas fini!

    Alex n’est que le début dans les prix de distinction à venir. Canada Alpin va annoncer très prochainement ses lauréats.

    Ne me demandez des noms s’il vous plaît. On n’est pas briseur de party ici. Sachez toutefois que nos espions assurent que le Québec montera à la tribune pour son brio plus d’une fois.

    À suivre d’autant plus qu’on apprend aussi que lors de son congrès à Bromont à la fin du mois, l’Association des stations de ski du Québec remettra une reconnaissance de très haute estime à un monument de la glisse chez nous.

    Encore une fois, c’est la tombe et oui, on peut confirmer qu’on demeurera actif pour vous apprendre qui gagne quoi.

    Le ski se réunit où et quand?

    Le mois de mai est surtout le mois des congrès ou des colloques et 2019 ne fait certainement pas exception dans le domaine.

    Ski Québec alpin réunira ses gens à Tremblant les 1er et 2 juin pour une série de conférences.

    Les dates des rencontres des stations à Bromont sont celles du 28 au 30.

    La Fédération internationale sera, elle, en assemblée du 28 mai au 1er juin à Dubrovnik, en Croatie. L’organisme garde son habitude de toujours choisir les plus beaux endroits, le lieu des rencontres étant situé en bordure de l’Adriatique.

    Un modèle pour le Québec

    Aussi dans les habitudes en mai, il y a les bilans de fin de saison et celui de la Coupe du monde de Killington, chez nos voisins du Vermont, qui a attiré 39 000 spectateurs. Pour votre info, la municipalité ne compte que 810 résidents, ce qui dit tout du total succès touristique en plus que sportif.

    Qui sait? Peut-être cela pourrait inspirer des gens ici?

    Les Sommets honorés aux États-Unis

    Au moment d’achever cette chronique, Yves Juneau, le patron des stations au Québec, nous apprend que le groupe Les Sommets (Saint-Sauveur et compagnie) rentre de la convention de la NSAA (National Ski Area Association) à San Diego dans les honneurs deux fois plutôt qu’une.

    Les Sommets y ont remporté la « Conversion Cup » pour ses programmes d’initiation à la glisse.

    Ce n’est pas volé comme hommage après deux ans comme finaliste dans la catégorie.

    Félicitations aussi à Simon Pagé honoré à titre individuel pour sa vision et sa façon de tout attacher ensemble.

    À très bientôt pour les autres honneurs…

    Source : Mario Brisebois
    Photo Crédit : Sommet Saint-Sauveur