Chroniques de Mario Brisebois

  • La Chronique de Mario du 15 mai 2019 : Ronald doit être si fier de sa fille et la passion du Mont-Édouard dans les grands honneurs

    En tant que chroniqueur pour Ski Québec alpin Mario Brisebois continue sa passion pour le journalisme et le ski. Dans sa carrière de journaliste pour le Journal de Montréal, Mario s’est consacré plus particulièrement au golf, au tennis ainsi qu’au ski. Il a toujours eu à cœur de soutenir la relève québécoise et nombreux sont les athlètes qui, grâce à lui, ont bénéficié d’une couverture exceptionnelle tout au long de leur développement athlétique tant chez les amateurs que chez les professionnels.

    Canada alpin annonce cette semaine ses prix d’excellence Audi présentés par Helly Hansen et soyons en tous fiers et surtout inspirés, car deux des plus méritoires lauréats dans ses hommages du ski canadien sont d’ici: Frédérique Turgeon et le Mont-Édouard.

    Ce n’est pas une, mais deux fois que la brave Frédérique est honorée comme skieuse para-alpine. Son courage lui vaut la distinction du grand public.

    La jeune femme de 20 ans est déjà un modèle de détermination sur les pentes avec une déficience fémorale congénitale, laquelle a réduit sa jambe droite de moitié.

    Avant Noël l’immense deuil paternel s’est ajouté.

    Son père, son plus grand partisan, qui l’a initiée au ski, était allé la chercher à l’aéroport en après-midi pour son retour d’Europe et avait préparé le souper familial. Dans la nuit, son cœur s’est arrêté de frapper.

    Mais Frédérique s’est accrochée !

    « Je skie en son honneur », a-t-elle dit ce qu’elle a fait formidablement pour connaître son plus prolifique hiver à date.

    En plus de trois médailles au Championnat du monde, elle s’adjuge le titre de la saison en slalom. La voilà aussi maintenant gagnante du prix d’affection grand public.

    C’est Ronald Turgeon (le nom du papa) qui doit heureux à l’instar de la maman Sonia et nous tous d’ailleurs.

    C’était corsé chez les filles en alpin

    Le palmarès en entier des récipiendaires (ils sont 14, en passant) peut être consulté sur le site de Canada alpin.

    L’Ontarienne Roni Remme a mérité le titre de skieuse alpin. Mais ce fut sans doute le vote le plus serré avec Laurence St-Germain (6e aux Mondiaux et double championne NCAA) de même que Valérie Grenier (4e et 5e en Coupe du monde) en 2e et 3e place.

    Reconnaissance pour le Mont-Édouard

    Une autre reconnaissance qui a fait l’unanimité tout comme le doublé de Frédérique Turgeon est celle de la station de l’année au Canada décernée au Mont-Édouard.

    Bien que la réputation, et encore moins les budgets ne se comparent pas à ceux des grandes organisations, les gens de L’Anse-Saint-Jean, dans le Fjord-du-Sagueney, se sont fait découvrir et apprécier avec le succès des Championnats canadiens ce printemps.

    « Je suis certain que nous reviendrons bientôt », a d’ailleurs déclaré Damien Etchauhard, directeur du marketing chez Helly Hansen.

    Bien sûr des gens autour ont contribué dont la MRC, Ski Québec alpin, Pierre Lavoie et autres, mais compte tenu de la population de L’Anse-Saint-Jean, qui ne compte que 1201 personnes, saluons ici une réussite du travail d’une collectivité tricotée et de la passion.

    Source: Mario Brisebois
    Photo Crédit: Radio-Canada Sports