Chroniques de Mario Brisebois

  • La Chronique de Mario du jeudi 03 octobre 2019

    DATES À RETENIR EN OCTOBRE ET BLOC-NOTES

    Ce n'est pas parce qu’on a évité la tempête de neige de Calgary et le sud de l'Alberta qui a laissé jusqu'à 90 centimètres à certains endroits que le ski n'est pas dans l'air ailleurs et notamment au Québec.

    Deux dates à retenir sont celles des 26 et 27 octobre avec le début d'une nouvelle saison alpine en Coupe du monde avec des slaloms géants mixtes.

    Fidèle à la tradition, on retourne à Sölden, en Autriche, avec la curiosité de voir à quoi le circuit blanc ressemblera suite à la retraite d'icônes comme Marcel Hirscher, champion huit fois du classement général pour le record, et Lindsey Vonn capable de gagner en géant même si ce sont les épreuves de vitesse qui ont fait sa gloire.

    Une date chez-nous à encercler absolument au calendrier est celle du 30 octobre avec une présentation-anniversaire de la «La Rencontre au Sommet Telus» à Montréal (au New City Gas) qui s'avère une tradition. Voilà 25 ans que Ski-Québec réunit la grande famille incluant les commanditaires et le grand public afin de célébrer la saison à venir tout en contribuant au financement de la relève dans la province.

    Les détails pour vous joindre au galasont sur le site de SQA.

    LA FÉDÉ INTERNATIONALE AUSSI EN ASSEMBLÉE

    Quand ont dit que c'est la saison des réunions annuelles, c'est qu'après Ski Québec Alpin au Lac Delage, à Québec, la fin de semaine dernière, voilà au tour de la Fédération internationale de tenir cette semaine des rencontres jusqu'au 5 octobre au Hilton de Zurich.

    Dans les dossiers à surveiller, il y a les épreuves en parallèle en nombre croissant dans la façon d'harmoniser les qualifications.

    Très fortement menacés de disparaître, les combinés sont là pour rester au moins l'hiver qui approche.

    Enfin, on va décider qui de Soldeu (principauté d'Andorre), Lenzerheide (Suisse) et Kvitfjell-Hafjell (Norvège), va obtenir la présentation des Championnats du monde.

    Pas de course sans jeu de mots, puisque l’organisation étant en prévision... 2023.

    EN DIRECT DU PANTHÉON DES SPORTS...

    Linda Cructhfield et Bernard Trottier, intronisées en ski alpin, étaient du nombre des gens aperçues lors du gala la semaine passée... Jadis directeur des communications de Fédé de ski, Jean Gosselin est le vice-président du Panthéon, la mémoire du Québec dans le sport... La question n'est pas si Eric Guay sera honoré à son tour, mais quand ce qui ne tardera pas en vertu de son formidable palmarès sans égal au Canada.

    IN MEMORIAM

    Dans les disparus du ski ce mois-ci, il y a Keith Nesbitt, natif de Morin Heights, et Ed Eustache, de Saint-Jovite.

    À l'origine journaliste au Montreal Star, Keith Nesbitt a tenu le rôle de directeur général à Ski Canada pendant une dizaine d'années à compter de 1967, donc la période de Nancy Greene.

    Ed Eustache enseignait à la réputée école de neige Eagle l'hiver et agissait à titre de pro de golf à Gray Rocks l'été pendant décennies.

    Nos condoléances aux familles

    TANT D'AUTRES MÉRITENT D'ÊTRE HONORÉS PAR LEUR MAIRE ET CITOYENS

    Cette semaine, une mention vraiment spéciale va à Madame Parise Cormier, la mairesse de Saint-Ferréole, et à l'ensemble du conseil municipal qui ont commandé et dévoilé dimanche passé une sculpture pour célébrer les carrières de leurs célèbres citoyens: Pierre et Alex Harvey.

    «Je pensais que ce genre d'hommage ne se faisait qu'à titre posthume», de dire le paternel Pierre, très touché de la reconnaissance d'estime.

    L’œuvre est signée par l'artiste Pascale Archambault et son inspiration ou le thème de sa création est le partage d'une génération à l'autre et plus précisément père-fils dans le cas des Harvey.

    Si vous allez au Mont Sainte-Anne, la sculpture n'est vraiment pas difficile à trouver. Elle est installée à l'hôtel de ville et en boni, vous pourriez très bien y apercevoir Alex en chair et os.

    «Incroyable avoir une sculpture à notre image. Je vais la voir tous les jours demeurant à 100 mètres de là», de raconter le fils à Judith Desmeules, au quotidien Le Soleil.

    Si d'autres maires veulent imiter Madame Cormier et honorer à leur tour leurs as qui le méritent autant, on a plein de noms à suggérer.