Chroniques de Mario Brisebois

  • JOUR J

    Le Jour J est finalement arrivé. Après le ski acro, le ski de fond et le surf des neiges au cours des derniers jours, c'est au tour de Alpine Canada Alpin de dévoiler, mercredi midi, la composition de son équipe olympique via téléconférence.

    De tous les sports de glisse, cette annonce s'avère sans conteste celle qui nous en apprendra davantage en raison de la situation très particulière.

    On parle, bien sur, de cette évitable épidémie de blessures ces dernières semaines qui a frappé plus le Canada que toutes les autres nations.

    On sait déjà que Manuel Osborne-Paradis (deux victoires en Coupe du monde cette saison), Emily Brydon (une victoire) Erik Guay, Britt et Michael Janyk, Robbie Dixon et Julien Cousineau ont tous sécurisé leur participation à Vancouver ayant rempli le critère qui consistaient à obtenir deux positions parmi les douze premiers ou un top cinq.

    Bravo!

    Cela dit, il reste considérablement de travail sur la planche. Ces sept nominations connues représentent moins de la moitié du quota permis par la Fédération internationale.

    Le ski québécois a été particulièrement décimé par les malchances à répétition.

    François Bourque, Jean-Philippe Roy et Anna Goodman étaient tous étiquettés J.O. avant de se retrouver dans le club des béquilles jusqu'èa la fin de l'hiver . Il ne faut pas oublier Geneviève Simard qui a choisi la retraite.

    De passage à Québec plus tôt en janvier, Robert Rouselle, directeur des programmes à l'Association canadienne, a confirmé que les modalités seraient allégées pour combler les postes.

    Pour ce faire, il faudra se tourner vers des espoirs pour Sochi en 2014.





    Les blessures en série dont celle de François Bourque obligent
    Ski-Canada à atténuer ses modalités de sélection aux Jeux olympiques.



    Qui parmi les talents de chez-nous devraient alors profiter de cette ouverture?

    Deux noms de Tremblant viennent assurément en tête de liste.

    Brigitte Acton ne cesse de multiplier les positions sous les vingt premières en slalom depuis le début du calendrier. Ryan Semple s'est pointé comme un sérieux candidat en terminant 11e au combiné de Kitzbuehel en fin de semaine dernière.

    Malgré ses résultats plus difficiles dernièrement, Marie-Michèle Gagnon, de Lac Etchemin est définitivement un autre nom à retenir avec possiblement Marie-Pier Préfontaine, de Saint-Sauveur.

    Le quatrième dossard chez les descendeurs se décidera entre le vétéran Jan Hudec, et Louis- Pierre Hélie, de Berthierville.

    Puisqu'elle ont fait des étincelles en série Nor-Am et en Coupe d'Europe, pourrait-on donner une chance au nom de l'expérience à acquérir à des recrues telles Ève Routhier, d'Orford, ou Brittany Phelan, aussi de Tremblant, en slalom semble la spécialité la plus affectée ?

    Il ya donc beaucoup de monde en attente et encore plus de décisions à prendre chez les dirigeants Ski Canada ces prochaines heures.

    C'est promis. On se rejase demain pour les confirmations officielles en prévision de Vancouver.